Bleus : Vers une charnière Mangala - Koscielny ?

le
0

Avec le forfait confirmé de Raphaël Varane pour l’Euro 2016, Didier Deschamps va être contraint de revoir une charnière qui est déjà privée de Mamadou Sakho. Quelles sont les possibilités qui s’offrent au sélectionneur des Bleus ?

Suite au forfait confirmé de Raphaël Varane, Didier Deschamps a choisi d’intégrer Adil Rami (30 ans, FC Séville) dans sa liste des vingt-trois joueurs retenus pour l’Euro 2016. Mais à l’image du Barcelonais Jérémy Mathieu, il apparaît tout de même peu probable de voir l’Andalou débarquer avec le costume de titulaire. Compte tenu de l’absence de Mamadou Sakho (suspicion de dopage), on se dirigeait probablement vers une charnière composée de Laurent Koscielny et de Raphaël Varane pour débuter le championnat d’Europe. Mais l’absence du Madrilène contraint une nouvelle fois Didier Deschamps à revoir ses plans (et on ne parle pas de celle de Karim Benzema aux avant-postes).

Vers un duo Koscielny - Mangala 

Et aujourd’hui, c’est Eliaquim Mangala (25 ans) qui apparaît comme le grand bénéficiaire du forfait de l’ancien Lensois. Adil Rami et Jérémy Mathieu ne partent certainement pas battus, mais le joueur de Manchester City a désormais une chance en or de jouer les premiers rôles avec les coéquipiers de Hugo Lloris. Et c’est d’ailleurs grâce aux pépins physiques à répétition de Vincent Kompany (sans oublier les prestations catastrophiques du vieillissant Martin Demichelis) que l’ancien joueur du Standard Liège et du FC Porto est parvenu à disputer vingt-trois matchs cette saison en Premier League malgré ses propres soucis (+ 7 apparitions en C1). « Personnellement, je suis un peu mitigé, a-t-il reconnu la semaine passée à Biarritz. A un moment donné, j’ai eu quelques pépins physiques. Il a fallu se remettre en condition mais j’ai bien terminé la saison. Il y avait moyen de faire mieux. (…) Au mois de mars, tu ne peux pas dire que tu as peur car il te reste du temps pour être dans la liste. Je ne peux pas dire que j’ai peur ou pas. Je me suis dit qu’il fallait que je recommence à jouer et à reprendre le rythme. »

Le défenseur le plus cher du monde

Ce n’était donc pas gagné avec l’arrivée de Nicolas Otamendi, en provenance de Valence, mais le Tricolore n’a pas démérité malgré des critiques récurrentes, notamment liées à certains trous au niveau de la concentration... et au prix exorbitant de son transfert en août 2014 (53,8 M€). Jusqu’au dernier moment, le gaucher Eliaquim Mangala a craint de ne faire partie de l’aventure, mais le voici parti pour être titulaire lors de l’Euro en France, Laurent Koscielny restant le point référant de cette charnière en plein doute. Le natif de Colombes va maintenant devoir profiter de la préparation pour peaufiner à la vitesse grand V ses automatismes avec le Gunner (qui peut invariablement évoluer axe gauche ou droit), même si « DD » peut toujours réserver une surprise. Là, toutes les cartes (ou presque) ont été redistribuées et il s’agit de convaincre le Mister. Mais ce n’est pas donné à tout le monde de compter dans ses rangs le défenseur le plus cher de l’histoire, non ? [gallery ids="2503025,2483983,2513391,2458709,2511203,2512845"]
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant