Bleus : Varane forfait, Rami dans les 23 !

le , mis à jour à 21:40
0

C’est désormais officiel, Raphaël Varane, le défenseur central du Real Madrid, est forfait pour l’Euro 2016. L’ancien Lensois est remplacé par Adil Rami (FC Séville) dans la liste des 23 de Didier Deschamps.

Pas de miracle pour Raphaël Varane. Victime d’une lésion à la cuisse gauche, le défenseur central du Real Madrid a été contraint de déclarer forfait pour l’Euro 2016. « L'examen clinique et une IRM passée ce mardi matin à l'hôpital de Rambouillet ont, en tous points, confirmé le diagnostic initial du staff médical du Real Madrid, à savoir une déchirure du biceps fémoral gauche de grade 2, peut-on lire sur le site de la FFF. Devant des délais d'indisponibilité jugés trop longs au regard des échéances de l'équipe nationale, Didier Deschamps a décidé de ne pas retenir Raphaël Varane pour l'Euro 2016. »

Deschamps confirme Rami

Un choix qui oblige donc l’ancien coach de Marseille ou encore de Monaco à modifier sa liste des vingt-trois joueurs retenus pour le Championnat d’Europe qui se déroulera en France (10 juin - 10 juillet). Et alors que Mamadou Sakho, Kurt Zouma et Aymeric Laporte sont indisponibles, « DD » a décidé de confirmer sa première décision de miser Adil Rami (30 ans, FC Séville) qui, dans un premier temps, avait été appelé en complément en attendant de connaître le verdict pour Raphaël Varane.

Le choix de l'expérience 

Préféré à Loïc Perrin ou encore à Lucas Hernandez, l’ancien joueur de Lille, de Milan et de Valence revient donc dans le costume d’un titulaire potentiel, même si la charnière composée de Laurent Koscielny et Eliaquim Mangala part aujourd’hui avec une longueur d’avance. Malgré la présence de Samuel Umtiti chez les réservistes (le Lyonnais apparaît finalement comme la solution de repli en cas de problème avec Jérémy Mathieu qui ressent une gêne à un mollet), Didier Deschamps est resté fidèle à son premier choix. L’ex-coach de la Juventus Turin a notamment opté pour l’expérience.

26 sélections pour l'ancien joueur de Lille

Adil Rami n’a plus joué en sélection depuis juin 2013 et une défaite contre le Brésil (3-0), mais le Sévillan compte tout de même vingt-six sélections au compteur. En dépit de ses récentes attaques sur le sélectionneur (*), le natif de Bastia présente assurément le vécu nécessaire (et apparemment le bon pied) pour intégrer le groupe des coéquipiers de Hugo Lloris. Il peut toujours y avoir débat sur les qualités du numéro 3, mais Didier Deschamps est plus que jamais obligé de faire avec les moyens du bord. Et les Tricolores viennent de connaître un nouveau couac dans une préparation qui se révèle décidément des plus compliquées entre problèmes physiques et extra-sportifs. L'occasion de l'union sacrée ? (*) : « J’ai vraiment été déçu pour une chose, a expliqué la semaine passée Adil Rami sur RMC. Tous ceux qui me connaissent le savent : tu peux critiquer mon football et mes performances, mais dans son discours, de dire qu’il ne prendrait pas les meilleurs joueurs individuellement mais les meilleurs joueurs de groupe, ça veut dire que je ne suis pas un bon garçon, un voyou. En tout cas, je l’ai pris comme ça. Si on parle football, je ne vois pas pourquoi je ne suis pas à l’Euro. (...) Quand on parle avec des vrais connaisseurs du football européen, j’ai de quoi être déçu. »
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant