Bleus : Tony Parker " les larmes aux yeux "

le , mis à jour à 20:30
0
Bleus : Tony Parker " les larmes aux yeux "
Bleus : Tony Parker " les larmes aux yeux "

Alors qu'il a disputé - et remporté - dimanche son dernier match en bleu joué sur le sol français, Tony Parker, qui a annoncé depuis longtemps sa retraite internationale après les JO de Rio 2016, a confié son émotion après la conquête de la médaille de bronze du Championnat d'Europe dimanche face à la Serbie (81-68).

Capitaine de route exceptionnel et symbole d’une équipe de France de basket qui collectionne les médailles au niveau international depuis cinq ans, Tony Parker a aussi vécu un Championnat d’Europe très difficile en étant - pour une fois - en dessous de son niveau habituel. Mais, à l’orgueil, le meneur de jeu des Bleus et ses coéquipiers sont allés chercher le bronze dimanche contre l’ennemi serbe, bourreau de Collet et sa bande l’an dernier en demi-finales de la Coupe du monde. Bien sûr, cette troisième place et cette breloque n’offrent pas la qualification aux JO 2016 tant attendue, mais elle console une équipe et un joueur meurtris par la défaite en demi-finales contre l’Espagne.

« C'était un match de fierté, a réagi TP dimanche en conférence de presse, le bronze autour du cou. On termine sur une bonne note. Le public a été incroyable pendant deux mois et c'était important qu'on termine sur une médaille de bronze. C'était mon dernier match en Championnat d'Europe et je suis content de terminer sur une victoire. » Un plaisir d’autant plus intense que le joueur des Spurs avait bien besoin de réconfort au bout de sa campagne tricolore la plus délicate. Sa dernière dans un Euro. Sa dernière en France. « Ça fait quinze ans que je suis en équipe de France, j'ai fait beaucoup de sacrifices, j'ai donné beaucoup pour cette équipe donc je suis content de terminer sur cette médaille de bronze. Il y a beaucoup d'émotions. Je sens tout l'amour qu'il y a eu. C'est facile de donner de l'amour quand tu es champion d'Europe ou MVP, mais c'est quand tu es un peu moins bien que tu voies l'amour et j'en ai eu beaucoup ces deux derniers jours. »

Et TP, loin de feindre l’émotion, de rappeler qu’il ne reportera plus jamais le maillot bleu sur un parquet français. « C'est incroyable comme tout le pays était derrière moi et l'équipe de France. C'était mon dernier match officiel en France donc j'ai ressenti beaucoup d'émotions, ça donne les larmes aux yeux. J'avais envie de rester, de regarder le public, de savourer ce moment. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant