Bleus - Samir Nasri : « L'équipe de France est quelque chose que je ne veux plus »

le
0
Bleus - Samir Nasri : « L'équipe de France est quelque chose que je ne veux plus »
Bleus - Samir Nasri : « L'équipe de France est quelque chose que je ne veux plus »

Après la victoire du FC Séville contre Lyon en Ligue des Champions (1-0), mardi, Samir Nasri a une nouvelle fois affirmé que « l’équipe de France n’était pas dans un coin de sa tête ».

Convaincant face à Lyon avec Séville (1-0) mardi en Ligue des Champions, Samir Nasri retrouve des couleurs en Andalousie où ses premières prestations ont été remarquées. Mais l’international français (49 sélections) ne veut plus entendre parler des Bleus. Pour lui, son histoire avec la sélection est définitivement terminée. «  L’équipe de France n’est pas dans un coin de ma tête, a confirmé le Tricolore au micro de beIN Sports. C’était vraiment une volonté de ma part, c’est quelque chose que je ne veux plus. J’ai beaucoup souffert en équipe de France, surtout après l’Euro 2012. Je ne suis pas exempt de tout reproche, j’ai fait mes erreurs. »

Nasri : « La déception était trop forte en 2014 »

Le nouveau joueur de Séville s’est épanché sur les raisons de son mal-être avec les Bleus. « La déception était trop forte en 2014, a-t-il concédé. J’avais fait tout ce qui fallait pour disputer cette Coupe du Monde. Certains joueurs n’étaient pas contents d’être remplaçant, mais ils ont quand même disputé l’Euro. C’est quelque chose que j’ai pris à titre personnel. »

Nasri : « Le foot me manquait »

Arrivé en Espagne sous la forme d’un prêt, Samir Nasri a mis les points sur les i concernant son départ de Manchester City. Le joueur de 29 ans affirme que Pep Guardiola, l’entraîneur des Citizens, voulait le garder « jusqu’à la dernière minute » du Mercato estival. « Mais c’est un choix que j’ai voulu faire, a reconnu l’ancien Marseillais. Je voulais jouer tous les matchs, toutes les minutes. C’était quelque chose qui me manquait. Car j’adore le football. » En forme depuis quelques rencontres, le Sévillan compte glisser sur la vague positive : « J'ai juste envie de m'épanouir, de retrouver le plaisir de jouer au football. L’année dernière, j’ai été éloigné des terrains pendant six mois. Mon objectif aujourd’hui, c’est simplement d’être bon. J’ai fait un choix fort en venant à Séville ».
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant