Bleus : Onesta pointe un manque d'intensité, de rythme

le
0

Suite à la défaite de l'équipe de France face à la Pologne, le sélectionneur Claude Onesta a relevé au micro de beIN Sports que ses joueurs ont eu du mal à entrer dans la rencontre, à trouver leur rythme et à mettre en difficulté la défense polonaise.

Claude Onesta n’a pas cherché d’excuses à la performance de son équipe de France, largement et logiquement battue par la Pologne mardi soir en clôture du Tour préliminaire du championnat d’Europe. « Je pense qu’on a surtout subi sur le plan physique. On n’est jamais rentré dans le rythme du match, on n’est jamais rentré dans l’intensité des duels, ce qui fait qu’ils ont fait la course devant. Ils font la course, en plus, avec de la confiance. Nous, on est toujours en train de s’accrocher derrière mais, dès qu’on lâche un truc, ils repartent devant, a résumé Claude Onesta au micro de beIN Sports au sortir de la rencontre. C’est le genre de match qu’il faut être capable de jouer avec plus d’intensité, d’engagement. En plus, ils ont la performance de Szmal qui est forcément exceptionnelle. Elle participe à nous mettre un peu plus en difficulté et un peu en perte de confiance. Ce n’est qu’un match, une péripétie de cours de compétition, on verra si on les retrouve un peu plus tard. »

Manque de confiance et fébrilité

Le début de match manqué des Bleus leur a causé ce que Claude Onesta a appelé un manque de confiance et une fébrilité inhabituelle, à laquelle ils n’ont pas trouvé de solutions. « Quand, effectivement, vous n’êtes pas dans le rythme d’un match, l’adversaire va plus vite que vous. Vous jouez des coups, on a passé les dix premières minutes à essayer de trouver des tirs au bout de deux ou trois passes et d’aller immédiatement sur des duels alors qu’il fallait les travailler plus longtemps. Sauf que, pour ça, il faut prendre de la distance, être capable d’attaquer, de se replacer pour les faire bouger, a assuré le sélectionneur national. C’est une équipe qui a une défense lourde, il ne fallait surtout pas l’attaquer en première intention. C’est un peu le manque de confiance, la fébrilité qui est liée au score qui augmente dionc on finit par forcer les situations, à perdre un peu de lucidité. C’est un match normal dans un rapport de force qui est défaillant, c’est comme ça qu’on apprend. »

Un match à ne pas rééditer

Mais ce n’est pas cette défaite qui va faire dévier Claude Onesta de son objectif, mais que les Bleus ne devront pas rééditer une telle contre-performance. « Depuis le début, on savait pertinemment que le parcours ne serait pas sans embuches. Il n’y a pas de raisons qu’il le soit. On s’est préparé à être capables de rejouer derrière des situations comme celle-là, confirme Claude Onesta. On rentre avec des points, on sait que les équipes adverses sont de niveau abordable autant qu’on sera capable de relever notre niveau et d’être capable de gagner les duels qu’on n’a pas su gagner aujourd’hui (mardi). » Les trois matchs du Tour principal seront l’occasion de le prouver.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant