Bleus : Offensivement, l'équipe de France cartonne mais reste inférieure à celle de 2003

le
0
Bleus : Offensivement, l'équipe de France cartonne mais reste inférieure à celle de 2003
Bleus : Offensivement, l'équipe de France cartonne mais reste inférieure à celle de 2003

Brillante offensivement depuis le début de l’année 2016, l’équipe de France émarge déjà à 33 buts marqués en 14 rencontres avant de se rendre aux Pays-Bas lundi. Mais les coéquipiers d’Antoine Griezmann ne parviendront pas à aller chercher la performance établie en 2003 par Henry, Trezeguet et consorts.

On finirait presque par s’y habituer. Après plusieurs années de disette et de matchs peu emballants, l’équipe de France version 2016 multiplie les cartons. Vendredi, en passant quatre buts à la Bulgarie (4-1), les hommes de Didier Deschamps se sont fait aisément pardonner leur mutisme en Biélorussie début septembre. Alors qu’il leur reste trois rencontres à disputer d’ici la fin de l’année civile (Pays-Bas, Suède et Côte d’Ivoire), les Bleus émargent déjà à 33 buts inscrits en 14 rencontres. Un chiffre assez impressionnant qui se gonflera encore vraisemblablement d’ici le mois de novembre, pour battre la précédente marque record de l’ère Didier Deschamps, établie en 2014. Cette année-là, forts de cartons contre la Jamaïque (8-0), la Norvège (4-0) ou encore la Suisse (5-2), les coéquipiers de Karim Benzema avait atteint un total de 34 buts marqués en 15 matchs.

De longues années d’ennui entre 2007 et 2013

Mais ce festival offensif n’est pas une habitude pour l’équipe de France au XXIeme siècle. Pas plus tard que l’année dernière, les Bleus avaient ainsi déçu sur l’échelle du spectacle. A peine 17 buts en 10 matchs amicaux en 2015. Un bilan moyen mais finalement conforme aux statistiques des dernières années, les Bleus oscillant entre 13 et 21 réalisations entre 2007 et 2013. L’année 2006, marquée par un calendrier plus abondant en raison du joli parcours de Zinédine Zidane et ses partenaires à la Coupe du Monde, avait permis aux troupes de Raymond Domenech d’atteindre la barre des 30 buts, qui reste à ce jour la quatrième meilleure performance tricolore au XXIeme siècle. Mais la référence se situe en 2003. Et ce record, les Bleus version 2016 iront peut-être le chercher en nombre de buts, mais ils peuvent déjà faire une croix dessus au niveau du ratio but/match.

Avec Henry aux commandes, les Bleus avaient cartonné en 2003

Cette année-là, sous la conduite de Jacques Santini, les Français avaient réussi un parcours parfait lors des éliminatoires de l’Euro 2004. Revanchards après le fiasco du Mondial 2002, Zidane, Pirès, Henry et tous les autres avaient marché sur leurs adversaires offensivement : 40 buts en 14 matchs ! Soit autant de rencontres déjà disputées par les Bleus en 2016. A l’époque, Thierry Henry avait inscrit 11 de ses buts, suivi de près par David Trezeguet, auteur de 8 réalisations (soit autant que Griezmann et Giroud en 2016 pour le moment). Il faut dire qu’en 2003, les Bleus s’étaient vu offrir un calendrier particulièrement facile à négocier lors des éliminatoires (6-0 contre Malte, 5-0 contre Chypre) et de la Coupe des Confédérations, avec un 5-0 infligé à la Nouvelle-Zélande. La performance de l’équipe de Jacques Santini au Portugal un an plus tard a sans doute empêché à la mémoire collective de retenir cette fabuleuse année 2003 de l’équipe de France.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant