Bleus : Moussa Sissoko, indiscutable en Bleus, un peu moins en club

le
0
Bleus : Moussa Sissoko, indiscutable en Bleus, un peu moins en club
Bleus : Moussa Sissoko, indiscutable en Bleus, un peu moins en club

Le milieu de terrain de Tottenham Moussa Sissoko a évoqué son nouveau rôle chez les Bleus et son intégration compliquée chez les Spurs lors d’une interview accordée à L’Equipe.

Meilleur joueur de l’Equipe de France lors de la douloureuse défaite en finale de l’Euro face au Portugal, le natif de Blanc-Mesnil a depuis pris une nouvelle dimension. Sa présence dans le onze de départ du sélectionneur national Didier Deschamps à maintes et une fois fait débat. Mais aujourd’hui, la question ne se pose plus. Que ce soit dans un 4-2-3-1 ou un 4-4-2, Moussa Sissoko est un membre indispensable des Bleus, et le titulaire indéboulonnable dans le couloir droit.

Son nouveau statut chez les Bleus

A 27 ans, le joueur formé à Toulouse a déjà revêtu la tunique des Bleus à 48 reprises. Didier Deschamps en a même fait son homme fort durant l’Euro 2016, et ce dernier le lui a bien rendu. Mais son histoire avec la sélection nationale n’aura pas été de tout repos. Sa présence en tant que titulaire a longtemps fait parler. Le milieu de terrain a dû réitérer les performances de qualité pour convaincre les plus sceptiques sur son apport dans le groupe France. Mais ce dernier n’a semble-t-il jamais douté de ses qualités, comme il a pu l’expliquer ce lundi après-midi à Clairefontaine à L’Equipe : « Depuis le début, j’étais convaincu que j’avais le niveau de l’Equipe de France. Si le sélectionneur faisait appel à moi, c’est qu’il le pensait également. Les médias ou les personnes extérieures étaient peut-être sceptiques mais moi, ça ne m’atteint pas. Au contraire, ça me surmotive ». Loin de vouloir être sous le feu des projecteurs, le joueur des Spurs est tout de même conscient de son nouveau statut acquis grâce à un excellent Euro 2016 ponctué par une excellente prestation en finale. Un statut qui semble toutefois davantage établi en sélection qu’en club...

Le paradoxe entre le club et la sélection

L’ancien joueur de Newcastle a connu un été pour le moins tourmenté. En effet, Moussa Sissoko a joué le Championnat d’Europe avec l’esprit préoccupé. Relégué en Championship avec les Magpies, le milieu de terrain français a cherché un point de chute tout l’été. Grâce à un Euro très satisfaisant, il a fini par rejoindre le club de Tottenham pour la coquette somme de 35 millions d’euros. Mais malgré son nouveau statut d’international, Sissoko a dû faire face à une féroce concurrence et n’affiche « que » 445 minutes de jeu sous le maillot des Spurs depuis septembre. Le principal intéressé tente d’expliquer son intégration compliquée. « C’est un nouveau club, avec un système de jeu et une manière de jouer différents. [...] C’est vrai qu’il y a eu pas mal de contretemps : ma signature tardive, mon manque de préparation, mon coup reçu à la tête contre Middlesbrough et cette suspension... Tout ça, désormais, c’est derrière moi. J’en sors grandi », a-t-il conclu. Avec ce nouveau statut acquis, le plus dur reste toutefois à faire maintenant pour Moussa Sissoko... A savoir, le conserver.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant