Bleus : Les réactions de vendredi matin

le
0
Bleus : Les réactions de vendredi matin
Bleus : Les réactions de vendredi matin

Jimmy Vicaut (3eme de sa série du 200 m en 20''50, qualifié)« J'ai fait un bon premier cinquante mètres mais, ensuite, j'ai un peu trop déroulé. J'étais aussi un peu lactique. J'espère que j'aurai un bon couloir en demi-finale. Il faudra que je me fasse plaisir, même s'il reste l'inconnue de l'enchaînement de deux 200m en une journée. Après mon élimination sur 100m, j'ai morflé pendant deux jours puis je me suis dit : ?? bouge-toi le cul ! '' Ce soir (vendredi), je peux battre mon record et peut-être aller en finale. Il faut être fou ! »

Teddy Tamgho (1er des qualifications du triple saut avec 17,41 m, qualifié)« Quand on te demande dix de moyenne, tu peux passer en classe supérieure avec douze, treize ou quatorze. On m'a demandé de faire 17,05 m et j'ai fait 17,41 m. Mais ça ne veut rien dire pour dimanche. Avec l'expérience, j'ai compris que les qualifications et la finale, ce n'était pas du tout la même chose. Pour la première fois, je ramène en qualifications car je ne voulais rien montrer à mes adversaires. Sur mon saut à 17,41 m, ça a glissé, tout simplement. J'avais tellement peur de mordre que je me suis dit : ?? Je vais arrêter de courir ''. Je fais un gros clin d'?il à Garfield Darien, qui m'avait dit de ne pas passer les qualifications au troisième essai. »

Yoann Rapinier (2eme des qualifications du triple saut avec 17,39 m, qualifié)« C'est parfait ! Même si je ne suis pas passé au premier essai, je me qualifie au deuxième où j'arrive à mettre les choses en place. Je me suis donné à fond. Pour moi, ce matin (vendredi matin), c'était une finale avant la finale. Je me prépare pour un concours exceptionnel dimanche. Je ne suis pas du genre à abandonner. Je me battrai jusqu'au bout. Ça va être la plus belle des guerres. Ce sera une bataille acharnée. »

Gaëtan Saku Bafuanga (12eme des qualifications du triple saut avec 16,63 m, qualifié)« J'ai tremblé jusqu'au bout. Mais Benjamin (Compaoré) m'avait dit que ça passerait entre 16,60 m et 16,70 m. Je manquais un peu de jambes. Je suis arrivé plus tard que prévu à Moscou, après avoir raté mon avion à Paris car une autre athlète avait récupéré mon passeport. Je remercie la fédération de m'avoir fait confiance alors que je n'avais pas réalisé les minima » Cindy Billaud (2eme de sa série du 100 m haies en 12''71, qualifiée)« Je suis contente. C'est mon meilleur chrono en grand championnat et, pourtant, je ne suis pas du tout du matin. J'ai relâché un peu à la fin de ma course. Je vais me faire engueuler par mon coach (rires) ! Mon pépin physique (ndlr : une petite lésion à l'ischio) ? A la fin de l'échauffement, j'ai eu des sensations bizarres mais c'est passé. Ce n'est pas grave, je n'y pense pas. Mon objectif, c'est la finale. Je vais me battre pour y aller. Ensuite, je croquerai ce qu'il y a à croquer. »

Reina-Flor Okori (4eme de sa série du 100 m haies en 13''01, qualifiée)« C'est une entrée en matière très laborieuse. J'ai eu beaucoup de mal à me réveiller. Le contrat est rempli. A ma grande surprise, j'ai fait une bonne première partie de course. Mais ensuite, je me suis crispée et j'ai perdu un temps précieux. En demi-finale, il faudra se lâcher sans pression. Mon carton jaune ? J'ai senti que j'avais mis une pression sur les blocs. Je me suis fait une petite frayeur »

Source : Site officiel de la Fédération française d'athlétisme

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant