Bleus : Le contrôle judiciaire de Benzema est bien levé

le
0

La cour d'appel de Versailles a confirmé vendredi matin la levée du contrôle judiciaire de Karim Benzema. Ce dernier, impliqué dans l'affaire du chantage à la sex-tape contre Mathieu Valbuena, peut à nouveau côtoyer le milieu lyonnais et semble sur la bonne voie pour un retour chez les Bleus.

Excellente nouvelle pour le camp Benzema. La cour d’appel de Versailles a confirmé vendredi matin la levée partielle du contrôle judiciaire de l’attaquant du Real Madrid, « supprimant l'interdiction d'entrer en contact avec la partie civile Mathieu Valbuena, l'interdiction d'entrer en contact avec les autres mis en examen étant quant à elle maintenue », conformément aux desiderata de Nathalie Boutard. Un premier pas vers un retour chez les Bleus pour Benzema, près de cinq mois après le début de l’affaire du chantage à la sex-tape contre le milieu lyonnais. Noël Le Graët détient désormais l’avenir du buteur merengue en sélection nationale entre ses mains. Après l’avoir suspendu « jusqu'à ce que la situation évolue » début décembre, le président de la FFF pourrait remettre Benzema à la disposition de Didier Deschamps dès le rassemblement du mois de mars, la levée partielle du contrôle judiciaire étant une condition nécessaire à sa réintégration chez les Bleus. En l’état actuel des choses, le natif de Lyon reste néanmoins mis en examen pour « complicité de tentative de chantage » et « participation à une association de malfaiteurs ». Et Le Graët pourrait décider de le maintenir loin de l’équipe de France pour ne pas polluer un environnement déjà chargé.

« Benzema est très heureux »

Toujours est-il que la levée du contrôle judiciaire est une première étape importante pour Benzema. « Je trouve que le bon sens a repris ses droits, c'est la fin d'une situation ubuesque, a confié Alain Jakubowicz, avocat du joueur, au micro d’I-Télé. Benzema est très heureux. Cet appel du procureur était pour nous franchement incompréhensible. » Le parquet avait en effet interjeté appel devant la chambre d’instruction, avant de changer d’avis et de réclamer la semaine dernière que les deux protagonistes les plus médiatisés de l’affaire puissent se côtoyer. Dans un premier temps, c’est Nathalie Boutard, juge d’instruction en charge du dossier, qui avait levé d’elle-même le contrôle judiciaire de Benzema. Si l’affaire est encore loin d’être terminée sur le fond, le football français reçoit enfin une bonne nouvelle sur le front judiciaire. Au tour maintenant de Le Graët, dont la réaction ne devrait pas se faire attendre, de trancher. Avec l’Euro 2016 en toile de fond.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant