Bleus : Lassana Diarra renonce à l'Euro

le
0
Bleus : Lassana Diarra renonce à l'Euro
Bleus : Lassana Diarra renonce à l'Euro

Lassana Diarra a officiellement déclaré forfait pour l’Euro 2016 mardi, en raison d’une inflammation au genou. Celui qui est remplacé dans le groupe France par Morgan Schneiderlin est le troisième joueur à renoncer depuis l’annonce par Didier Deschamps de ses 23 Bleus.

[fpvideo mediaid='digiteka' url='http://www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01896197/zone/1/showtitle/1/src/uqlvxv'] Le voyage en Autriche n’a pas suffi à l’équipe de France pour se débarrasser de la poisse qui l’escorte depuis une semaine. Après Raphaël Varane mardi dernier et Jérémy Mathieu ce week-end, Lassana Diarra (31 ans, 34 sélections) a déclaré forfait pour l’Euro 2016 à son tour ce mardi. La Fédération Française de Football a officialisé la nouvelle tard dans la soirée, précisant que Morgan Schneiderlin, qui figurait parmi les huit réservistes ayant participé à la préparation jusqu’à dimanche, avait été convoqué pour le remplacer parmi les vingt-trois. Une nouvelle tombée juste avant la date limite de la remise de la liste à l’UEFA, fixée à mardi minuit. Didier Deschamps conserve ainsi la possibilité d’appeler un joker médical en cas de nouveau pépin physique d’ici au match d’ouverture de la compétition contre la Roumanie le 10 juin prochain. Au vu de la scoumoune qui touche son équipe, ce pourrait être utile. Diarra a renoncé en raison d’une inflammation au genou gauche, qui avait déjà pourri sa fin de saison en club et l’avait contraint de se ménager lors de ses premiers pas à Clairefontaine. Le milieu de l’OM était néanmoins titulaire lundi contre le Cameroun (3-2) pour le premier match de préparation à l’Euro des Bleus. Il n’avait pas rassuré pendant les 45 minutes passées sur la pelouse de La Beaujoire et était encore apparu bien loin du niveau affiché pendant ses six premiers mois à Marseille. Et pour cause, il n’était pas en pleine possession de ses moyens physiques. Deschamps s’était pourtant voulu rassurant ce mardi. « Il a été arrêté un fin de saison pendant un bon mois mais il a l’expérience, il se connaît. Il se gère par rapport aux échéances qui sont les nôtres », avait lâché le sélectionneur en conférence de presse, avant d’assurer que le problème était « en train de bien se résoudre ». Méthode Coué, intox ou les deux : le couperet est tombé quelques heures seulement après cette déclaration empreinte d’optimisme. Le forfait de Diarra est une nouvelle épine dans le pied des Bleus, à une dizaine de jours d’entrer dans l’Euro. Le chantier de la défense était déjà immense, voilà maintenant que la sentinelle qui devait la couvrir fait défaut. A un poste-clé dans le 4-3-3 privilégié par Deschamps depuis le début de son mandat en équipe de France, il est difficile d’improviser. Yohan Cabaye n’a que peu joué dans ce rôle ces derniers mois et sort d’une saison mitigée à Crystal Palace. Même constat pour Schneiderlin, qui avait déjà bénéficié d’un forfait de dernière minute pour prendre part à la Coupe du Monde 2014  (celui de Clément Grenier). La solution N’Golo Kanté, auteur d’une saison énorme avec Leicester et plus qu’intéressant lors de ses trois premières sélections en équipe de France, pourrait s’imposer d’elle-même au sélectionneur pour boucher le trou dans son milieu. Sauf que ni l’ancien Caennais, ni Blaise Matuidi ne sont des sentinelles de métier. La piste d’un 4-2-3-1, déjà utilisé pendant une heure contre le Cameroun, pourrait alors tenir la corde. Début de réponse samedi à Metz contre l’Ecosse, pour le deuxième et déjà dernier match de préparation. Avec un nouveau problème que Deschamps n’avait certainement pas vu venir. [gallery ids="2567533,2568877,2567015,2526207,2451347"]
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant