Bleus / Italie - France : Ce qu'il faut retenir du match de rentrée des Bleus

le
0
Bleus / Italie - France : Ce qu'il faut retenir du match de rentrée des Bleus
Bleus / Italie - France : Ce qu'il faut retenir du match de rentrée des Bleus

L’équipe de France a dominé l’Italie (3-1) pour son match de rentrée ce jeudi soir à Bari. Une rencontre qui a vu Anthony Martial débloquer son compteur en sélection, et Olivier Giroud retrouver le sourire. Parmi les attractions de la soirée, les nouveaux latéraux tricolores, Djibril Sidibé et Layvin Kurzawa, ont joué sur courant alternatif.

Anthony Martial, enfin !

Le chiffre treize ne porte pas nécessairement malheur. Ce jeudi soir, il fait en tout cas le bonheur d’Anthony Martial. Pour sa treizième sélection, l’attaquant de Manchester United a enfin débloqué son compteur en équipe de France en ouvrant le score en première période. Lancé par Paul Pogba, l’ancien Monégasque a profité d’une erreur d’appréciation de Chiellini pour se présenter seul face à Buffon, qu’il a trompé avec sang-froid. Une délivrance pour Martial, muet depuis quatre mois toutes compétition confondues. Et le timing est bien choisi. Après un Euro décevant, le joueur formé à Lyon a profité du manque de rythme de Dimitri Payet pour être titularisé par Didier Deschamps. Une titularisation gagnante, même si le Mancunien est sorti à la mi-temps, au profit du joueur de West Ham.

Des latéraux sur courant alternatif

Un mois et demi après la finale de l’Euro 2016, la défense de l’équipe de France s’est présentée avec un visage new-look dans ses couloirs ce jeudi soir contre la Squadra Azzurra. En l’absence de Bacary Sagna (forfait) et de Patrice Evra (non retenu), Didier Deschamps avait aligné Djibril Sidibé à droite et Layvin Kurzawa à gauche. Et les deux jeunes joueurs ont vécu une soirée sur courant alternatif. Dans l’enceinte de Bari, le Monégasque et le Parisien ont parfois souffert défensivement en première période, surtout le second. Comme face à l'ASM en championnat dimanche dernier, l’ancien Monégasque n’a pas été très rassurant quand il s’est agi de défendre. Le positionnement de Candreva en piston lui a posé pas de problèmes. En revanche, Kurzawa a apporté offensivement comme il le fait si bien à Paris depuis la reprise, avec en prime une passe décisive (de la tête) sur le but d’Olivier Giroud et un but en fin de match après une énième montée. A l’opposée, Sidibé a haussé son niveau de jeu au retour des vestiaires et s’est mis en valeur sur deux belles interceptions qui ont permis aux Bleus de vite se projeter dans le camp adverse.

Olivier Giroud, le bleu lui va si bien

Cantonné à un statut de remplaçant lors des trois premières journées de Premier League à Arsenal, où Arsène Wenger lui préfère Alexis Sanchez, Olivier Giroud retrouve le sourire grâce à l’équipe de France. Sur la lancée de son très bon Euro, l’ancien Montpelliérain a marqué sur sa seule occasion ce jeudi soir. Servi de la tête par Layvin Kurzawa, l’attaquant tricolore a profité d’un marquage un peu lâche de Chiellini pour marquer d’une très belle volée du gauche croisée. Une frappe superbe sur laquelle Buffon n’a pas pu intervenir. Son 21eme but en 51 sélections, ce qui lui permet de dépasser Cantona dans la hiérarchie et de se rapprocher du Top 10 des meilleurs buteurs de l’histoire des Bleus. Un but qui devrait aussi rassurer Giroud, de retour à la pointe dans un 4-3-3 que les Bleus n’avaient plus utilisé depuis la phase de poules de l’Euro. Antoine Griezmann, exilé sur un côté, a été très peu en vue sur la pelouse de Bari.

Dembélé et Donnarumma, la jeunesse en pleine lumière

Rappelé de dernière minute suite au forfait de Nabil Fekir, Ousmane Dembélé a honoré sa première sélection contre l’Italie en entrant à l’heure de jeu, à seulement 19 ans. L’attaquant du Borussia Dortmund, dont les débuts en Bundesliga ont impressionné, n’a cependant pas eu le temps de se mettre en évidence, se contentant d’accélérations sans conséquences. Du côté italien, un autre très jeune joueur a fêté sa première cape ce jeudi soir : Gianluigi Donnarumma. Profitant du manque de temps de jeu de Salvatore Sirigu, le jeune gardien du Milan AC a été appelé avec la Squadra Azzurra pour ce premier rassemblement de la saison. Et à 17 ans, Donnarumma a même eu le privilège de remplacer Gianluigi Buffon à la mi-temps. Le grand gardien (1,96m) devient le plus jeune spécialiste du poste à débuter en sélection. Des débuts timides avec un but encaissé évitable en fin de match, sur un centre de Layvin Kurzawa transformé en tir.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant