Bleus : Igor Anic : " Daniel Narcisse nous fait énormément de bien "

le
0
Bleus : Igor Anic : " Daniel Narcisse nous fait énormément de bien "
Bleus : Igor Anic : " Daniel Narcisse nous fait énormément de bien "
Igor Anic, le pivot de l'équipe de France, estime que les retours des absents, surtout Daniel Narcisse, vont donner plus de possibilités aux Bleus. Ce qui ne sera pas de trop face à des Suédois en très grande forme.

Igor Anic, le match nul contre l'Islande peut-il freiner l'élan du groupe ?
On sait que cela peut arriver. On sait que l'Islande est une bonne équipe. On n'est pas démobilisé, au contraire. On n'est pas non plus démoralisé. On n'est pas la seule équipe à faire des performances un peu moins bonnes. Faire match nul contre l'Islande n'est pas forcément une mauvaise chose. Il faut juste analyser ce qu'il n'a pas marché, voir ce qui a été bien, et essayer d'appliquer ce qui a été positif. Et changer le négatif dès le prochain match pour faire mieux et essayer d'aller de l'avant. Il ne faut pas se morfondre, être négatif et rester positif.

Que vous apporte le retour à la compétition de Daniel Narcisse Narcisse ?
Daniel apporte déjà une rotation en plus. Mathieu (Grebille) aussi est revenu après ses deux, trois jours de maladie. Cela apporte de la rotation. Daniel est un très, très bon joueur. Un des tout meilleurs à son poste au monde. Il a des capacités physiques qui font vraiment du mal aux défenses adverses. Il nous fait énormément de bien et contre l'Islande on l'a vu sur le peu de temps où il a joué. Il a provoqué énormément de fautes, marqué des buts, il a donné des ballons à ses collègues. C'est bien d'avoir Daniel de retour, cela permet de donner une richesse en plus sur le banc.

La Suède semble avoir pris un réel avantage pour la première place du groupe...
C'est vrai que la Suède est une très bonne équipe, une très bonne défense avec de très bons gardiens derrière. C'est un gros morceau. En plus, comparé à la Suède de l'année dernière à l'Euro, ils ont récupéré deux joueurs clé, Anderson et Källman. C'est une grosse équipe, je pense un potentiel finaliste. C'est vrai que cela va être difficile mais on est capable, on a l'effectif pour, on a la qualité pour les battre, et on va essayer en tout cas de finir premier de ce groupe.

Pour cela vous pourrez compter sur vos supporters. C'est toujours important pour vous de pouvoir compter sur des fans toujours présents ?
Oui bien sûr, même s'ils sont 300, 400 supporters français. C'est vrai que quand on dit 300, 400 ce n'est pas énorme, mais les salles ne sont pas forcément remplies. L'autre jour quand on a joué contre l'Egypte il y avait pas mal de supporters égyptiens plus les nôtres. Il y avait une très belle ambiance dans la salle, on ne peut pas se plaindre de ce côté-là. On a de beaux supporters qui nous encouragent et font du bruit. Du coup, cela nous permet de jouer dans de bonnes conditions.

Propos recueillis par notre envoyé spécial à Doha, Maël Seror

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant