Bleus - Fernandez : " Regarder le côté positif des choses "

le
0
Bleus - Fernandez : " Regarder le côté positif des choses "
Bleus - Fernandez : " Regarder le côté positif des choses "
Retrouvez toutes les réactions des joueurs de l'équipe de France après le match nul face à l'Islande (26-26) au Mondial, recueillies par notre envoyé spécial à Doha.

Daniel Narcisse
« Peut-être qu'on s'est fait un petit peu surprendre en première mi-temps. Il y a eu un manque de précision de notre côté, un manque de rythme en attaque, ce qui leur a permis de monter des ballons, et on a pris des contres par lesquels ils ont fait la différence en première mi-temps. Il y a un bon gardien aussi, qui nous a vraiment mis en difficulté. On ne s'est pas affolé. En deuxième mi-temps, on a essayé de régler tous ces petit problèmes-là, on est revenu petit à petit dans le match, sans s'affoler. Malheureusement, peut-être que dans le money-time j'aurais pu aider l'équipe à avoir un point supplémentaire, mais le gardien fait une belle parade, j'ai peut-être un manque de lucidité à ce moment-là. Plus la compétition avance, plus les matchs vont devenir importants, à nous d'élever le niveau de jeu pour jouer les matchs-couperets et essayer d'aller au bout. (...) Physiquement, ça allait. J'ai bossé avec le préparateur physique, donc je savais que j'allais avoir des jambes. Ce qui était difficile, c'était d'avoir le rythme du jeu, de la compétition, d'être lucide sur certaines actions, comme à la fin. Les sensations sont là, je n'ai plus de douleurs au mollet. J'ai la motivation et l'envie d'aider l'équipe, surtout après le gros combat qu'ils ont livré contre les Egyptiens, il fallait que d'autres joueurs essaient d'apporter quelque chose, ce qui a été le cas aujourd'hui. »

Thierry Omeyer
« Ils ont bien joué, notamment sur les montées de balles. On a perdu quelques balles en première mi-temps, qu'ils ont très bien exploitées sur le jeu rapide. On sait que c'est l'une de leur force, ils prennent beaucoup de risques là-dessus. En début de deuxième, on s'est retrouvé à -4, on s'est bien battu pour revenir dans le match, ne pas douter. On passe devant au meilleur moment, dans les dix dernières minutes, c'est dommage de ne pas avoir pu marquer un petit but supplémentaire. Il faut analyser ce match, se servir de ce qui a moins bien marché et de ce qui a très bien marché pour continuer à progresser sur les prochains matchs. (...) On a fait quelques erreurs qu'on a réussies à corriger pour passer devant, mais ça n'a pas suffi pour gagner le match. (...) Ça fait plaisir d'être un peu plus utile à l'équipe, mais chaque match a son histoire et à chaque fois j'essaie de donner le maximum pour aider mes coéquipiers. »

Jérôme Fernandez
« C'était un match compliqué mais on s'y attendait. A chaque fois qu'on joue les Islandais, c'est difficile. Par le passé, ils nous ont déjà démontré qu'ils étaient à l'aise contre nous. Ça a encore été le cas aujourd'hui, et sans un grand Thierry et l'entrée de Daniel, ça aurait été compliqué d'arracher ce match nul. Il faut regarder le côté positif des choses et s'appuyer dessus pour préparer les prochains matchs. Je pense que la Suède, ça sera un cran au-dessus, et il faudra faire une meilleure prestation si on veut finir premier de ce groupe. »

Propos recueillis par notre envoyé spécial à Doha, Maël Seror

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant