Bleus : Dupraz se paie Benzema et Blanc

le
0

Pascal Dupraz a estimé mardi dans un entretien accordé à Sud Radio que Karim Benzema ne devait plus être retenu en sélection et que Laurent Blanc était en partie responsable de la situation actuelle.

C’est bien connu, Pascal Dupraz a un avis sur quasiment tout et ne fait pas vraiment dans la langue de bois. Entraîneur du Toulouse FC depuis deux semaines, l’ancien coach d’Evian-Thonon-Gaillard était invité su Sud Radio mardi. L’occasion pour lui de clamer son opposition à un retour de Karim Benzema en équipe de France, malgré la levée partielle du contrôle judiciaire pesant sur lui dans l’affaire de la sex-tape à l’encontre de Mathieu Valbuena. « Non pour Benzema, et non pour tous ceux qui sont encore en sélection alors qu'ils ne devraient pas y être, a lâché Dupraz. Le premier responsable, c'est Laurent Blanc. »

« Tous les joueurs s'était moqués de notre nation »

Pourquoi donc ? Parce que tout part de Knysna, selon le technicien haut-savoyard. « Si j'avais été Laurent Blanc, après Knysna, je n'aurais jamais sélectionné aucun des joueurs qui n'est pas descendu du bus. Le premier responsable de ce qu'il se passe aujourd'hui, pour ma part, c'est Laurent Blanc, parce qu'il a remis, au bout du compte, tous les joueurs qui s'étaient moqués de notre métier, moqués de notre nation, à l'occasion d'une Coupe du Monde. » Si Benzema n’était pas dans le fameux bus de la discorde, Dupraz regrette le sentiment d’impunité qui a découlé du retour de l’immense majorité des joueurs impliqués après seulement un match symbolique de suspension, lors d’un amical en Norvège en août 2010 (1-2). Et pourtant, imputer à Blanc la gestion d’une affaire qui a éclaté en novembre dernier prête à sourire. A condition de ne pas être l’entraîneur du PSG...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant