Bleus : Diot n'a pas encore digéré son forfait

le
0
Bleus : Diot n'a pas encore digéré son forfait
Bleus : Diot n'a pas encore digéré son forfait

Suite à l'annonce de son forfait pour le championnat d'Europe de basket et son remplacement par Thomas Heurtel, Antoine Diot s'est confié à Canal+. Il assure ne pas avoir digéré la nouvelle mais ne s'en fait pas pour les Bleus.

Touché à la cuisse droite, Antoine Diot a été contraint de renoncer à participer au championnat d’Europe de basketball, dont une large partie se déroulera en France. Le meneur strasbourgeois, et futur joueur de Valence, s’est montré philosophe au micro de Canal+, tout en assurant ne pas avoir encore digéré la nouvelle. « Une blessure, ce sont des choses qui arrivent en sport. Ce sont toujours des moments très délicats. Hier, à l’entraînement, sur un départ, le muscle a lâché, ce qui fait que je suis forfait pour cet Euro, a expliqué Antoine Diot. Je n’ai pas vraiment de mot car je n’ai pas digéré la chose. C’est très difficile, si près du but, du début de la compétition, de devoir y renoncer. »

S’il ne sera pas de l’aventure à Montpellier puis, sans doute, à Lille, Antoine Diot est certain que les Bleus peuvent faire quelque chose de grand lors de ce championnat d’Europe. « C’est terrible. Tout ce qui fait que cet Euro pouvait être magique, il le sera un peu moins pour moi, s’est lamenté le futur joueur de Valence. On a l’habitude de faire avec ce genre de déceptions, ce genre de choses-là. C’est toujours difficile mais ils ont un but, celui d’aller au bout. Je le leur souhaite mais, pour moi, c’est très difficile. » Sur le nom de son remplaçant, Thomas Heurtel, Antoine Diot soutient le choix du sélectionneur. « Thomas, on le connait, c’est quelqu’un qui a déjà brillé sous le maillot bleu, assure le Strasbourgeois. J’espère que ça sera encore le cas cet été »

A la question de savoir s’il va rester dans l’entourage des Bleus lors du début de la compétition, Antoine Diot s’est montré vague, n’étant pas certain de sa réaction dans une telle situation. « Je ne sais pas encore, le staff m’a proposé de rester un petit moment avec eux pour faire mes soins ici. Je dois me mettre d’accord avec mon club pour voir quelles sont les meilleures solutions pour moi et voir si en restant ici, je peux surmonter ça, a résumé Antoine Diot. Ce n’est pas quelque chose qui peut être facile, c’est à moi de me poser les bonnes questions. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant