Bleus : Dans un livre, François Hollande s'en prend aux joueurs de l'équipe de France

le
0
Bleus : Dans un livre, François Hollande s'en prend aux joueurs de l'équipe de France
Bleus : Dans un livre, François Hollande s'en prend aux joueurs de l'équipe de France

Dans un livre de confessions du président de la République à paraître jeudi, François Hollande évoque notamment son rapport à l’équipe de France. Il y tient des propos très durs envers les Bleus.

Trois mois après la finale de l’Euro, au lendemain de laquelle il avait reçu les Bleus à l’Elysée pour les féliciter de leur parcours et de l’image qu’ils avaient renvoyé pendant la compétition, François Hollande se coupe clairement de l’équipe de France. Dans un livre à paraître jeudi, dans lequel le président de la République se confie à deux journalistes du Monde (entre 2012 et 2016), le sujet de l’équipe de France est notamment abordé. Et François Hollande, très féru de football, se livre à une analyse sans concession.

Pour Hollande, la FFF devrait organiser de « la musculaire de cerveau »

« Il n'y a pas d'attachement à cette équipe de France. Il y a les gars des cités, sans références, sans valeurs, partis trop tôt de la France, lâche notamment le président de la République. Ils sont passés de gosses mal éduqués à vedettes richissimes, sans préparation. Ils ne sont pas préparés psychologiquement à savoir ce qu'est le bien, le mal. » Une précision est toutefois importante : ces propos datent de 2012, alors que les Bleus venaient de boucler un Championnat d’Europe décevant sous la coupe de Laurent Blanc, et marqué par de nouveaux débordements extra-sportifs. « La Fédération, c’est pas tellement des entraînements qu’elle devrait organiser, ce sont des formations. C’est de la musculation de cerveau », ajoute même le locataire de l’Elysée, dont le jugement a peut-être changé ces derniers mois. Un seul passage de cet ouvrage (« Un président ne devrait pas dire ça », éditions Stock) évoque un événement récent de l’équipe de France : l’affaire de la sextape. « Moralement, ce n'est pas un exemple, Benzema… », confie François Hollande.

Petit : « Ça me déçoit mais ça ne me surprend pas »

Une série de propos que n’a pas du tout apprécié Emmanuel Petit. Réputé sans langue de bois, le champion du monde 1998 s’est emporté au micro de RMC pour commenter ces confessions sportives du Président. « Quelque part, ça ne me surprend pas vraiment, souffle l’ancien milieu de terrain. Je peux comprendre, jusqu’à une certaine limite, ces propos. C’est vrai qu’il y a beaucoup trop de footballeurs qui donnent un mauvais exemple, aujourd’hui. Malgré tout, faire une généralité, je trouve que c’est un raccourci que ne devrait pas prendre le président de la République. Ça me déçoit, mais ça ne me surprend pas. Depuis trop longtemps, nous les sportifs, les footballeurs, sommes regardés avec beaucoup de condescendance par nos chers politiciens. C’est vrai que nous, on n’a pas la chance de faire l’ENA. Mais je donnerais bien des cours de musculation du cerveau, et même de probité, à la classe politique. Notamment dans l’honnêteté intellectuelle, l’honnêteté tout court. » A quelques mois de l’élection présidentielle de 2017, voilà le sujet de l’équipe de France à nouveau au cœur du débat… politique.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant