Bleus : Collet loin d'être pessimiste

le
0

A quelques heures d'affronter la Slovénie en quarts de finale de l'Euro 2013, Vincent Collet s'est montré optimiste : « C'est une bonne chose que ce soit un défi compliqué, affirme le sélectionneur des Bleus dans des propos retranscrits par la Fédération française de basket. Etre dans une situation où nous sommes forcés de réagir est à mon sens souhaitable pour ce groupe. » Et le fait que les Slovènes évoluent devant leur public n'est pas un souci : « Jouer dans une salle pleine c'est formidable, poursuit le coach de Strasbourg. Ça aide les deux équipes à produire du bon basket. Nous allons jouer contre une équipe transcendée par une formidable atmosphère. On sent que les joueurs sont en mission. C'est évident, c'est plus que du basket. »

« Plus facile de jouer un quart de finale à la vie à la mort »

« Un manque d'agressivité serait rédhibitoire, affirme Vincent Collet, conscient que ses joueurs n'ont pas été irréprochables à ce sujet face à la Serbie. Si on n'en a pas, le reste n'a plus de raison d'être. Surtout contre une équipe qui est la plus agressive du tournoi. Ce que les Serbes nous ont imposé sera encore plus important demain (mercredi). Si on ne fait pas l'effort on sera sanctionné de façon systématique. Je ne sais pas si être à 100% sera suffisant pour gagner. Mais je n'ai pas de doute que ça sera notre niveau d'implication. Nous sommes des compétiteurs et nous avons des joueurs qui adorent ces situations. Ils ne vont pas être inhibés, au contraire. Ce sera plus facile de jouer un quart de finale à la vie à la mort qu'un premier match de poule. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant