Bleues / Bini : " Les objectifs n'ont pas changé "

le
0
Bleues / Bini : " Les objectifs n'ont pas changé "
Bleues / Bini : " Les objectifs n'ont pas changé "

Bruno Bini, comment situez-vous le succès de vos joueuses face au Japon jeudi ?
Comme celle de la Roumanie (6-0) et celle de la Russie (3-0). Toutes les victoires font du bien. Mais on n?a rien gagné encore, il ne faut pas s?enflammer. La montagne est dangereuse, il faut la respecter. On va arriver plein d?humilité mais le c?ur chaud. Mais j?ai des filles intelligentes. Elles ont bien compris qu?on est en phase de préparation. Entre un match de préparation et un match de compétition, ce n?est pas pareil. On a bien négocié nos trois matchs de préparation, c?est intéressant.

Sur quoi devez-vous encore travailler avant le premier match du tournoi olympique contre les Etats-Unis ?
Il y a toujours des détails à régler. On va continuer à travailler, en animation défensive comme offensive. On a une feuille de route, on va s?y tenir. Elle est plus facile à tenir quand on gagne que quand on perd. Le problème va venir de l?extérieur maintenant, des journalistes, du public. On va aux JO pour faire une médaille. Les objectifs n?ont pas changé.

Que représente les Jeux Olympiques pour vous ?
A mon niveau, c?est participer à une compétition internationale, comme la Coupe du Monde ou la phase finale du championnat d?Europe, puisqu?on ne sera pas à Londres. On va faire une grande compétition avec en point de mire l?idée d?aller au village. Mais pour y aller, il faut être au moins en demies. Les filles font un peu la tête parce qu?elles n?y vont pas mais c?est un mal pour un bien. Quand je les entends parler, au resto, si elles avaient mangé avec Usain Bolt ou (Tony) Parker, j?aurais perdu la moitié de mon effectif.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant