Bleues / A.Portes : " Elles font tout pour se qualifier "

le
0
Bleues / A.Portes : " Elles font tout pour se qualifier "
Bleues / A.Portes : " Elles font tout pour se qualifier "

Invité de l'Access 365 sur Sport365 mercredi soir, Alain Portes a évoqué le barrage de qualification pour le Championnat du monde 2015 face à la Slovénie. Le sélectionneur de l'équipe de France féminine ne crie pas victoire après les sept buts d'avance acquis lors du match aller, dimanche dernier à Brest (27-20) mais se dit très satisfait du travail fourni par ses joueuses. Le match retour est prévu samedi (16h) à Velenje.

Alain Portes, êtes-vous satisfait de ce match aller et de cette victoire 27-20 ?
C’est un écart conséquent mais qui ne nous garantit pas la qualification. Surtout lorsque l’on regarde le scénario du match, où l’on a été accrochés cinquante minutes. On a été bousculés et on a tout réussi dans les dix dernières minutes en leur infligeant un 7-1. L’écart s’est fait là et il ne faudrait pas que l’on ait un trou d’air comme les Slovènes ont eu à Brest. On n’est pas à l’abri d’une désillusion, surtout contre une équipe qui joue bien au handball et qui a bien su exploiter nos erreurs quand on en a faites.

Ce n’est pas toujours évident de maintenir un groupe sous pression avec sept buts d’avance…
Oui, mais dernièrement il y a eu des renversements de situation encore plus spectaculaires que ça dans le handball féminin. Certaines de mes joueuses l’ont subi donc elles sont les premières à me relayer quand il s’agit d’être attentif. A ce niveau-là, je ne suis pas déçu. La qualité du travail est là.

Et puis surtout, il y a une belle carotte au bout avec ce Championnat du monde au Danemark (5-20 décembre 2015) !
Bien sûr. C’est un Mondial qui se déroule au Danemark, pays du handball féminin, et c’est une année olympique. On va essayer de se qualifier pour les Jeux donc, pour la dynamique que l’on va enclencher dès le mois de juillet par un premier stage de travail, ce serait bien d’avoir une qualification pour le Mondial. Les filles sont très concentrées, très motivées mais l’adversaire à le droit d’être bon. On va essayer d’être dans un bon jour aussi.

Portes plus exigeant

Comment se portent vos joueuses physiquement ? Sont-elles fatiguées ?
Fatiguées, ça ne se voit pas. Elles sont très concernées. Il y a de jeunes joueuses qui insufflent un souffle nouveau dans cette équipe. Il y a des joueuse à trois, quatre ou cinq sélections qui apportent beaucoup de fraîcheur et beaucoup d’envie donc ça dynamise un petit peu les anciennes. Je suis très content. Elles savaient depuis le début de la saison que les quinze premiers jours de juin seraient déterminants pour la saison suivante et pour l’avenir olympique. J’ai trouvé des filles très concernées, bien que fatiguées. Elles ont fait un match sérieux à Brest. Très franchement, elles font tout pour se qualifier.

Est-ce que le groupe a surmonté la déception de l’Euro 2014 (5eme) ?
Oui, il y a eu une déception. On est encore passé à un but des demi-finales, comme lors du Mondial précédent. Simplement, là on a fait un bilan un petit peu plus précis. On a d’autant plus surmonté la déception que l’on est passé à un mode de fonctionnement différent, avec de nouvelles joueuses. On a changé des petites choses dans la façon de jouer mais aussi dans les exigences de travail. Le staff, et moi en tête, a été beaucoup plus exigeant. Elles n’ont pas vraiment eu le temps de se poser de questions. Elles se sont mises au travail parce que certaines ont compris aussi que leur place était en danger. Je les trouve beaucoup plus concernées depuis que l’on a monté le niveau d’exigence.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant