Blessés par Merah, ils réapprennent à vivre

le
0
Loïc Liber, devenu tétraplégique après l'attaque de Montauban, a été transféré dans un centre de rééducation. Aaron Bijaoui, touché devant l'école Ozar Hatorah, se reconstruit à Nice.

Le seul rescapé des quatre militaires pris pour cible par Mohamed Merah en mars dernier a quitté l'hôpital, il y a quelques jours. Le caporal Loïc Liber, 27 ans, est en effet sorti du centre hospitalier de Toulouse en fin de semaine dernière, selon une information de La Dépêche du Midi. Désormais tétraplégique, le jeune parachutiste antillais du 17e RGP de Montauban a été transféré dans un centre de rééducation spécialisé, situé à deux heures de Toulouse.

Le 15 mars à Montauban, Merah avait ouvert le feu sur Loïc Liber ainsi que sur deux autres soldats. Non loin d'une caserne militaire, les trois hommes retiraient du liquide à un distributeur quand le tueur était arrivé en scooter. Descendant du véhicule, il les avait mis en joue avant de procéder à une froide exécution. Ainsi, Mohamed Legouad, 24 ans, avait tout d'abord été tué d'une balle dans la tête. Puis Abel Chennouf, 25 ans, s'était écroulé à son tour. Blessé mais vivant, ce dernier avait

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant