Blessé en s'opposant au tireur, Mark Moogalian, héros du Thalys, témoigne

le , mis à jour le
3
Le train Thalys, où s'est déroulée la fusillade le 21 août 2015.
Le train Thalys, où s'est déroulée la fusillade le 21 août 2015.

Il est l'un des héros du Thalys Amsterdam-Paris. Le 21 août dernier, Mark Moogalian, professeur d'anglais de 51 ans, voyage avec son épouse Isabelle quand il voit un homme entrer avec sa valise dans les toilettes de la voiture 12, y rester longtemps, puis en ressortir en brandissant un fusil d'assaut. Le Figaro l'a rencontré.

Ce Franco-américain a réagi en voyant deux hommes se battre. L'un d'eux, Ayoub El Khazzani, est équipé d'une kalachnikov. « Je me disais : Cet homme va tuer tout le monde. Il faut faire quelque chose », raconte Mark Moogalian. Avant d'intervenir, il prend soin de dire à sa femme de se mettre à l'abri : « Je voulais absolument la protéger. Elle a vu dans mon regard que je ne plaisantais pas. Et puis, je ne sais pas comment, j'ai réussi à arracher la kalachnikov à l'homme. »

« J'ai commencé à faire une sorte de rêve »

El Khazzani désarmé, Mark Moogalian pense tout danger écarté. Mais le Marocain, dans la confusion régnante, dégaine un pistolet et ouvre le feu. L'homme qui l'a privé de son fusil est touché sous l'épaule gauche et la balle ressort par le cou. « J'ai fait quatre ou cinq pas et j'ai ressenti une douleur épouvantable. [...] Je me suis écroulé et j'ai lâché la kalachnikov », se souvient-il.

Grièvement blessé, celui qui enseigne à HEC, la Sorbonne et Polytechnique accroche le regard de son épouse : « Je lui ai dit : Je suis touché. C'est fini. Je ne...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • le-sage1 le dimanche 30 aout 2015 à 10:26

    Il n'en fait pas un peu trop !

  • M415325 le dimanche 30 aout 2015 à 10:01

    Bravo monsieur la France vous remercie

  • nayara10 le samedi 29 aout 2015 à 22:49

    Un héros inutile !!!!!..