Blatter : les vraies raisons de la démission

le
0
Blatter : les vraies raisons de la démission
Blatter : les vraies raisons de la démission

La nouvelle est tombée, et a surpris tout le monde. Sepp Blatter démissionne de son poste de président de la FIFA. Mais quelles raisons ont bien pu le pousser à faire ce choix ? Début de réponse, ici.

  • La fuite des affaires


    C'est fait, Sepp Blatter a démissionné. Une décision surprenante quelques jours après sa réélection, mais qui ne doit rien au hasard. Déjà secoué par les arrestations de la semaine passée, le Suisse avait tenu bon pour aller chercher un cinquième mandat. Mais les affaires qui se succèdent, avec les menaces qui pèsent désormais sur les officiels boliviens et Jérôme Valcke, ont sans doute poussé le vieux Sepp à reconsidérer les choses. Car rester président de la FIFA, c'était s'exposer, encore et encore, aux tumultes provoqués par les enquêtes du FBI et des autorités suisses. Pas encore cité par les enquêtes mais grandement inquiété, Sepp Blatter a donc fait le choix de la fuite avant d'être probablement enseveli sous un amas de déjections. En partant, Blatter s'expose au plus à quelques éclaboussures. Pas forcément plus agréable, mais plus aisé à nettoyer.

  • L' apparition divine


    Ravi après sa réélection, Sepp traîne dès le lendemain un spleen inexplicable au premier abord. Pire, lundi soir, après avoir englouti un copieux diner, le natif de Viège est pris de vertiges, et décide d'aller se coucher tôt. Après avoir feuilleté quelques dizaines de pages des Souffrances du jeune Werther, puis de Martine à la plage, Sepp s'endort paisiblement. Seulement, quelques heures plus tard, Sepp s'agite dans son sommeil, transpire, pris d'une violente montée de fièvre. Là, après avoir tour à tour aperçu Michel Platini, Luis Figo et un millier d'ouvriers népalais dans ses cauchemars, Blatter voit une lumière blanche. Croyant à la venue de la Faucheuse, il récite ses prières avant de voir Malcolm X, non, Lilian Thuram coiffé d'un chapeau lui assener ses quelques puissantes injonctions : "La mascarade a assez duré, Sepp. Pour une fois, fais gagner le football." Après un réveil en sursaut, sa décision est prise : il doit quitter la FIFA. Une bonne fois pour toutes.

  • Une vie plus douce


    Accusations, pressions internationales, menaces du FBI : Sepp Blatter est un homme acculé. Et si d'habitude, le Suisse n'avait que faire des tempêtes, ses 79 ans semblent avoir eu raison de son combat permanent. Pire, certains éléments sont venus lui rappeler que la vie était faite d'autres plaisirs.…







  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant