Blatter botte en touche

le
0
Blatter botte en touche
Blatter botte en touche

Sepp Blatter ne se mouille pas. Présent à Sao Paulo pour les festivités de la Coupe du Monde 2014, le président de la FIFA a préféré botter en touche quand les journalistes ont évoqué un possible nouveau vote pour l'attribution du Mondial 2022. « Je ne suis pas prophète, attendons les résultats de l'enquête », a brièvement répondu le patron du football mondial. Une enquête ouverte depuis les révélations du Sunday Times le week-end dernier. Le journal anglais avait révélé que l'ancien président de la Confédération asiatique de football, le Qatari Mohamed Bin Hammam, aujourd'hui radié, avait versé plus de cinq millions de dollars pour obtenir, en 2010, le soutien de plusieurs fédérations, dont beaucoup d'africaines, à la candidature du Qatar. L'émirat a nié toute irrégularité, tout comme la Confédérations africaine.

Une enquête terminée avant le 9 juin

L'enquête, menée par Michael J. Garcia et Cornel Borbely devrait prendre fin avant le 9 juin. « Tout ce que je peux ajouter, c'est que cette année, en mars, le comité exécutif de la Fifa avait dit que le Mondial 2022 au Qatar ne devait pas être remis en question », a conclu Blatter sur le sujet. Jeudi, David Cameron, le premier ministre anglais, avait laissé penser que son pays pourrait accueillir la compétition.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant