Blanchiment d'argent : l'élue écologiste se défend

le
1
L'avocat de Florence Lamblin a évoqué un héritage pour justifier les sommes qui auraient été en partie retrouvées chez elle par la police. Alors qu'elle nie toute implication dans cette affaire de blanchiment, il évoque une possible fraude fiscale.

La ligne de défense de Florence Lamblin se dessine. L'élue parisienne d'Europe Écologie-Les Verts, mise en examen dans le cadre d'une affaire de blanchiment d'argent de la drogue, a nié samedi toute implication dans ce dossier. L'adjointe au maire du XIIIe arrondissement est l'une des dix-sept personnes mises en examen depuis vendredi pour «blanchiment en bande organisée» et «association de malfaiteurs», après un vaste coup de filet en France et en Suisse.

Florence Lamblin, élue écologiste du XIIIe arrondissement de Paris.
Florence Lamblin, élue écologiste du XIIIe arrondissement de Paris.

Florence Lamblin, élue écologiste du XIIIe arrondissement de Paris.

«Si j'ai bien compris les termes de la mise en examen, que j'ai contestés, que Florence Lamblin a contestés, c'est d'être en lien avec une personne qui est impliquée dans une affaire de blanchiment», a déclaré samedi sur France Info son avocat, Jérôme Boursican. Avant de réfuter les informations de plusieurs médias selon lesquelles 400.000 euros en espèces auraient été retrouvés en partie chez l'élue écologiste et dans des coffr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le lundi 15 oct 2012 à 01:21

    Attendons la suite des événements, et évitons de conclure trop hâtivement...comme ces "journaleux de Ka-Ka"!...