Blanc : « Le PSG doit être excellent pour se qualifier »

le
0

Laurent Blanc s’est présenté en conférence de presse à la veille du quart de finale retour contre Manchester City. Reconnaissant que les Citizens partaient avec un avantage, l’entraîneur parisien s’est dit convaincu que son équipe avait tout pour passer. A condition de réussir le match parfait.

Laurent Blanc, pouvez-vous nous dire si Marco Verratti sera apte pour ce quart de finale retour ? Est-ce possible de le titulariser après une si longue absence ? C’est incroyable… Vous posez la question mais dans votre question vous dites que ce n’est pas possible. Marco Verratti est là parce qu’on a décidé d’emmener tout le groupe. Je pense qu’il faut concerner tout le monde, donc il fait partie du groupe. Il n’est pas là depuis un mois et demi, vous pensez qu’on ne le sait pas ? Je vous ai dit qu’il faudrait un miracle, donc va attendre demain. Peut-être le miracle peut-il se produire ce soir… Le match est déjà assez difficile à préparer comme ça, alors si on se rajoute de la difficulté avec des joueurs qui sont aux soins depuis plusieurs semaines…Un changement de système est-il envisageable au regard des absences ? On a assez analysé le match aller. On a fait quelques erreurs dans la construction, le bloc était à mon sens trop écarté, ce qui a donné des espaces à Manchester City. Mais je pense qu’on s’est procuré beaucoup plus d’occasions qu’eux. C’est dans ce domaine qu’il faudra être plus performant qu’à l’aller. Le PSG a les capacités de venir se qualifier à Manchester City, en étant réaliste, mais en sachant la difficulté qui l’attend. Cette équipe a été très performante à l’aller, notamment offensivement, donc à nous d’être plus costauds défensivement, que ce soit sur coup de pied arrêté ou sur la réduction des espaces. A nous d’être plus compacts, à nous de jouer notre propre jeu. On aurait dû être plus efficaces à l’aller, mais j’aimerais qu’on se procure autant d’occasions car je suis sûr qu’on en concrétiserait plus que cela. Plus que la façon de jouer, c’est surtout l’envie d’imposer notre jeu qu’il faudra avoir quand on aura le ballon. Et quand on ne l’aura pas, il faudra se regrouper rapidement pour ne pas laisser d’espaces à cette équipe.

« L’équipe qui ne prendra pas de but se qualifiera »

Quel a été votre travail depuis le match aller ? Celui d’un psychologue en quelque sorte ? Une petite thérapie de groupe ? Oui un petit peu… Les joueurs étaient conscients après le match qu‘on était passés à côté. Mais malgré tout, on n’a pas été dominés. Certes, on s’attendait à autre chose, surtout dans le jeu, mais il faut faire plus d’efforts pour imposer notre philosophie de jeu. On ne réussira pas tout demain, et il faudra être plus attentifs qu’à l’aller. Voilà notre philosophie. On n’a rien à cacher, on sait comment on veut jouer. A nous d’être efficaces. On a quand même marqué deux buts en quart de finale de C1. Même si le match n’a pas été bon, c’est important. L’équipe qui ne prendra pas de but demain se qualifiera je pense.Ce match, est-ce l’occasion de rentrer dans le cœur des Français ? Oui mais pour ça il faut faire un grand résultat demain soir. On se prépare pour cela. Ce week-end on a laissé des joueurs récupérer, on fait tout pour que les joueurs soient le plus près de leur forme optimale pour ce match retour.

« C’est la victoire finale qui compte »

Le PSG court après cette demi-finale depuis quatre ans. Une demie changerait-elle tout pour le club, pour la génération Ibrahimovic, pour vous ? Ça changerait parce que ça permettrait de penser que le club franchit un palier. Mais ça ne nous suffirait pas. Vous non plus. Comme le club l’a annoncé, c’est la victoire finale qui compte. Quand ? Je ne sais pas. Tant que ce ne sera pas le cas, il y aura toujours une attente. C’est normal car il y a beaucoup d’investissements qui sont faits pour gagner la Coupe d’Europe un jour.Après son manque d’efficacité à l’aller, dans quel état d’esprit se trouve Zlatan Ibrahimovic ? On est toujours surpris qu’Ibrahimovic puisse rater des occasions de but. Quand on est buteur, ça arrive aussi dans une carrière. Malheureusement c’est arrivé dans ce match-là, mais malgré les occasions ratées c’est lui qui marque notre premier but. C’est un garçon qui, comme vous le savez, est très rigoureux vis-à-vis de lui-même. Il a à cœur de montrer autre chose demain, notamment au niveau de l’efficacité. Mais quand on voit ses statistiques, on ne peut pas remettre son efficacité en cause. S’il se procure autant d’occasions demain, on en reparlera…

« Je ne me fais aucun souci pour Marquinhos »

C’est le quatrième quart du club, est-ce le plus important ? Pas pour moi spécialement. Il y a d’abord le club, les dirigeants, les joueurs, les supporters. Tous les matchs à enjeux sont importants. C’est vrai que ça fait quatre fois qu’on arrive en quart de finale, l’attente est immense mais pour nous aussi. Ça ne s’arrêtera que le jour où le PSG gagnera la Ligue des Champions. Avec ou sans moi. Tant que le club ne l’aura pas gagné, vous serez en attente. Le projet du club c’est ça ! Ça demande du temps et des investissements, humains comme financiers, mais il faut aussi montrer une progression. Le PSG a l’occasion de la concrétiser demain, ce ne sera pas facile, car le club en face est dans la même optique, dans le même projet, et a l’avantage du match aller. Soyons réalistes, le match aller est favorable à Manchester City. Ils ont un avantage non-négligeable mais pas insurmontable. Il faudra faire tout bien, être efficaces de partout, dans tous les secteurs de jeu. Demain, Paris doit être excellent pour se qualifier.Avez-vous eu une discussion avec Marquinhos depuis mercredi ? Je n’ai pas discuté avec lui. Je n’ai pas eu le besoin de discuter avec Marquinhos. Quand vous avez un effectif de 24 joueurs, les 13 qui ne débutent pas sont toujours touchés. Vous êtes beaucoup sur Marquinhos. C’est un stoppeur de formation et vous l’avez assez répété. Il a plus que dépanné à droite, mais on a eu un choix à faire et si c’était à refaire je referais le même. Je peux admettre qu’il ne soit pas content. Mais ce n’est pas pour ça que je dois avoir un entretien particulier avec lui. Je ne me fais aucun souci pour lui. C’est un excellent joueur. Il n’est pas titulaire fixe mais à la fin de l’année, il fait partie des trois ou quatre joueurs qui jouent le plus. Ça ne lui suffit pas ? Tant mieux, ça veut dire qu’il a beaucoup d’ambition.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant