Blague de Hollande sur l'Algérie : pour la majorité, «le sujet est clos»

le
45
Blague de Hollande sur l'Algérie : pour la majorité, «le sujet est clos»
Blague de Hollande sur l'Algérie : pour la majorité, «le sujet est clos»

Alors qu'Alger s'est déclaré satisfait des «regrets» exprimés par François Hollande après sa «boutade» sur l'Algérie, la majorité cherche à faire définitivement retomber le soufflé. Prenant la parole le 16 décembre devant le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), le chef de l'Etat avait déclaré sur le ton de la plaisanterie que Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, était rentré d'Algérie «sain et sauf». Avant d'ajouter : «c'est déjà beaucoup».

>> QUESTION DU JOUR. Blague sur l'Algérie : François Hollande a-t-il eu raison de s'excuser ?

Pour Najat Vallaud-Belkacem, «le sujet est clos». Lors de son point presse à l'issue du Conseil des ministres, la porte-parole du gouvernement a estimé que la «clarification», qui s'imposait, avait été faite. Elle a toutefois dénoncé «des propos sortis de leur contexte pour être instrumentalisés» et dénoncé leur «instrumentalisation» par les responsables de l'UMP.

VIDEO. Boutade sur l'Algérie: «le sujet est clos» pour Najat Vallaud-Belkacem

Pour Michel Sapin, «il n'y avait même pas de blague». «C'est pour ça que c'est un peu désolant. Je ne cherche pas les excuses. Ça n'était pas une blague. C'était un propos qui n'avait aucun sens. On peut parler pendant vingt minutes de ce qui n'existe pas, mais ça n'aura aucune conséquence sur les relations avec l'Algérie», a déclaré le ministre du Travail sur RMC et BFMTV. Qui a estimé qu'il était «indispensable que François Hollande s'explique». «Les Algériens ont toujours eu une sensibilité liée à l'histoire, que je comprends», a-t-il rappelé.

Reste que le ministre est en colère contre «les responsables de l'opposition qui sautent sur n'importe quoi pour faire n'importe quel commentaire. Si vous voulez que je rappelle quand Nicolas Sarkozy a parlé de l'homme africain?. ». Dans un discours controversé peu après son élection en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fgino le mardi 24 déc 2013 à 14:22

    finalement on se marre plus qu'avec DSK ou AUBRY!

  • fgino le mardi 24 déc 2013 à 14:21

    je vous ai dit de vous arrêter .......de vous moquer du président !

  • M2766070 le mardi 24 déc 2013 à 11:20

    pour moins que ça le pen a payer 5000€ , et là toby rat dit rien ????? et harem des ires

  • M2766070 le mardi 24 déc 2013 à 11:20

    avec sa blague il a fait un tabac ....

  • M4358281 le mardi 24 déc 2013 à 10:20

    il faut reconnaitre que les algériens sont plus en sécurité ici que chez eux

  • M4358281 le mardi 24 déc 2013 à 10:19

    SI CELA AVAIT ETE SARKO ... on aurait entendu le concert

  • SuRaCtA le mardi 24 déc 2013 à 08:54

    La Nomenclatura au pouvoir ordonne le silence sur tous les sujets qui lui causent du tord, sur toutes les vérités qui sont contraire à la bien-pensance... Ils se complaissent dans le politiqument correct, qui conduit pourtant immanquablement à à pensé unique et aux discourt creux et moux dont ces Tartuffes qui n'ont rien à dire rafolent...

  • M3366730 le mardi 24 déc 2013 à 02:37

    Que n'aurait on dit si un autre président avait fait ce genre de blague, en tout cas il a baissé sont fr.. devant les algériens, qu'est ce que cela va encore nous coûter !Avez vous vu PSDI, l'étalon de service du Président !

  • r.espic le mardi 24 déc 2013 à 02:03

    Les socialistes ordonnent de se taire. Alors, taisez-vous.

  • 300CH le mardi 24 déc 2013 à 00:07

    Le bourrin a baissé son froc, normal il aime que l'on le prenne part derrière, faut bien que ça loi pour le mariage Gay serve à quelque chose