BlackRock, premier gestionnaire mondial 

le
0
Le groupe américain, qui gère plus de 3500 milliards de dollars, se réorganise et part à la conquête des épargnants.

«Jamais un gestionnaire d'actifs n'avait tenté une fusion à une si grande échelle.» James Charrington, le patron de Black­Rock pour l'Europe et le Moyen-Orient, avoue que «2010 a été une année bien remplie» pour le plus important groupe d'asset management au monde, un géant qui gère plus de 3500 milliards de dollars. Presque autant à lui seul que toute la gestion d'actifs ­française.

En décembre 2009, quelques années seulement après avoir repris les activités de gestion de Merrill Lynch, BlackRock a mis la main sur Barclays Global Investors (BGI), la filiale d'asset management de la banque Barclays. «Nous sommes en train de construire une nouvelle organisation, pour qu'il y ait un ­BlackRock, et un seul, une seule culture, pour rassembler et faire travailler ensemble des dizaines expertises différentes, dans 25 pays», explique-t-il.

Course au gigantisme

Des stratégies de gestion les plus classiques (actions, obligations, monétaire) jusqu'aux plus sophist

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant