BlackRock : les actifs illiquides et la gestion active seront préférés en 2016

le
0

(AOF) - Selon le sondage effectué par BlackRock auprès de 174 de ses plus gros clients institutionnels (représentant un total de 6 600 milliards de dollars d’actifs), les stratégies d'allocation d'actifs à long terme axées sur les actifs illiquides, notamment les actifs réels, devraient obtenir la faveur des investisseurs en 2016, au détriment des classes d’actifs traditionnelles et des investissements passifs qui constituaient jusqu’alors le cœur de nombreux portefeuilles.

"La baisse des cours des matières premières, la croissance économique incertaine dans les pays émergents et la volatilité des actions mondiales entraînent une réévaluation des prix des actifs dans le monde entier. En conséquence, les investisseurs s'appliquent plus que jamais à gérer le risque en recherchant d'autres sources de rendement", observe ainsi Sylvain Favre-Gilly, responsable de la clientèle institutionnelle chez BlackRock en France, Belgique et Luxembourg.

Dans le détail, parmi les investisseurs obligataires, 55% entendent en effet augmenter leur exposition au crédit privé alors que 5% envisagent de la réduire. Autres placements objets de convoitise, les actifs titrisés et les stratégies non assujetties à un indice. Les placements obligataires Core et Core plus vont être réduits, une institution sur trois prévoyant d'abaisser son exposition et 14 % prévoyant de l'augmenter.

Alors que la part en actions globales tend à diminuer en 2016 dans les portefeuilles des investisseurs institutionnels, celle allouée au capital investissement va vraisemblablement s'accroitre avec 39% des institutions mondiales qui ont l'intention d'accroître leur exposition à cette classe d'actifs tandis que 9% envisagent de la diminuer.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant