BlackRock et Vanguard accusés d'hypocrisie sur le changement climatique

le
0

(NEWSManagers.com) - Les sociétés de gestion BlackRock et Vanguard et au moins la moitié des principaux investisseurs à travers le monde sont accusés " d'hypocrisie gênante " en raison de leur attitude à l'égard de la politique d'ExxonMobil sur le réchauffement climatique.

L'attaque vient de l'Asset Owners Disclosure Project, une organisation indépendante dont l'objectif est de protéger l'épargne et les investissements des risques posés par le changement climatique, et qui a épluché les votes de l'assemblée générale de mai du groupe pétrolier américain.

Lors de ce rendez-vous, 38 % des actionnaires ont voté en faveur d'une résolution pour que le groupe pétrolier coté publie des informations sur l'impact sur ses activités de l'objectif mondial de Paris de limiter le réchauffement climatique en dessous de 2 degrés. Un score honorable mais qui n'a pas suffi.

L'analyse des votes réalisée par AODP révèle que 50 % des investisseurs d'Exxon ayant apporté leur soutien au conseil d'administration et ayant voté contre la résolution ont signé les Principes pour l'investissement responsable (PRI) des Nations Unies en vertu desquels ils s'engagent à intégrer des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance dans les décisions d'investissement. Parmi eux figurent BlackRock et Vanguard, qui sont les principaux actionnaires d'ExxonMobil et détiennent ensemble 11 % du capital. En revanche, State Street Global Advisors (4,5 % du capital) a voté en faveur de la résolution.

Pour l'AODP, " les sociétés de gestion et les détenteurs d'actifs qui ont aidé Exxon à faire échec à cette résolution modeste sur le climat ne risquent pas seulement leur argent, ils trahissent des millions de gens ordinaires dont les retraites sont investies dans l'action Exxon " .

L'étude identifie aussi une " crise de responsabilité " entre de nombreux fonds de pension et retraite et leurs membres, révélant que plus de 1.000 d'entre eux ont ignoré les lettres de membres les exhortant à apporter leur soutien aux résolutions climat lors de l'assemblée générale et demandant dans quelle direction le fonds allait voter.

" L'engagement mondial de limiter le changement climatique à deux degrés pose une menace claire au business model des sociétés de combustibles fossiles. Les actionnaires ont le droit de savoir comment Exxon prévoit de gérer le risque climatique " , conclut l'AODP.

La critique intervient alors que le BlackRock Investment Institute, qui assure la connectivité entre les gestionnaires de portefeuille de BlackRock, a publié une étude sur l'adaptation des portefeuilles au changement climatique. Il assure qu" il est " temps pour tous les investisseurs de s'intéresser au changement climatique" . Selon lui, des ajustements de portefeuille peuvent contribuer à atténuer les risques et il existe un potentiel de surperformance dans les secteurs liés au changement climatique.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant