BlackBerry se vend pour 3,5 milliards d'euros

le
0
En difficulté, le groupe a annoncé lundi un accord pour son rachat par le fonds d'investissement canadien Fairfax

Le téléphone mobile est une industrie impitoyable. Les plus grands noms du secteur paient cash leurs erreurs straté­giques. En août 2011, Google s'est emparé des portables de l'américain Motorola qui avait été le premier au monde à commercialiser un téléphone cellulaire de poche au début des années 1980. Début septembre, Microsoft a racheté la division mobile du finlandais Nokia pour 5,4 milliards d'euros. Lundi soir, le canadien BlackBerry, qui est en vente depuis août, a annoncé qu'il était racheté par un consortium de financier emmené par le fonds canadien Fairfax pour 3,5 milliards d'euros (4,7 milliards de dollars). L'ex-entreprise star des années 2000 était en vente depuis août.

Fairfax, son premier actionnaire qui possède déjà 10 % du constructeur de Waterloo, une ville située au sud de Toronto, s'est associé avec un co...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant