BlackBerry pourrait faire basculer ses smartphones sous Android

le
0
BlackBerry pourrait faire basculer ses smartphones sous Android
BlackBerry pourrait faire basculer ses smartphones sous Android

Tout a commencé par une déclaration du PDG de BlackBerry sur la chaîne CNBC : John Chen y affirmait que s'il y avait moyen de sécuriser un smartphone Android, alors BlackBerry pourrait très bien en commercialiser un équipé du système d'exploitation de Google.Depuis, une image circule sur les réseaux sociaux de ce qui pourrait être le premier BlackBerry fonctionnant précisément sous Android. En grande difficulté, le constructeur canadien n'a peut-être pas d'autre choix que de basculer de son propre navigateur à une solution éprouvée et populaire pour rebondir et se sortir de la crise.

Ce premier téléphone sous Android serait le BlackBerry "Venice" et il serait d'abord distribué en exclusivité chez AT&T aux États-Unis, selon le blogueur Evan Blass, généralement très bien informé et qui a posté une image du clavier de ce nouveau smartphone sur son compte Twitter (@evleaks).

Outre un système d'exploitation inédit chez BlackBerry, il disposerait d'un clavier coulissant. Au niveau design et de la taille de son écran, il devrait reprendre les codes du Passport, son modèle 4,5 pouces haut de gamme lancé à l'automne 2014. Des rumeurs évoquent également un deuxième appareil, meilleur marché, commercialisé dans la foulée. De fait, ces deux nouveautés sont attendues avant la fin 2015.

A noter que depuis la mise à jour 10.2.1 de son système d'exploitation, début 2014, BlackBerry autorise l'installation d'applications Android sur son smartphone. La prochaine étape semble donc être l'intégration d'Android dans ses téléphones, en alternative à son actuel système propriétaire.

La rumeur d'un smartphone BlackBerry n'est pas nouvelle mais prend une dimension particulière avec les dernières déclarations de John Chen. Malgré ses dernières nouveautés, BlackBerry n'affiche en effet qu'une part de marché infime dans les ventes de smartphones dans le monde (moins de 1% selon Gartner).

De décembre 2014 à février 2015, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant