BlackBerry lance le Passport, à écran carré, pour se relancer

le
0

TORONTO, 24 septembre (Reuters) - BlackBerry BB.TO BBRY.O lance ce mercredi un nouveau smartphone au format inhabituel, le Passport, qui marque l'entrée du groupe canadien dans ce qui sera peut-être la phase la plus critique de son redressement. La société, star déchue du secteur de la téléphonie mobile, vient de mettre un terme à un programme de restructuration de trois ans, mais il revient désormais à son directeur général, John Chen, de démontrer que les nouveaux produits et services BlackBerry peuvent relancer le chiffre d'affaires et faire sortir les comptes du rouge. "BlackBerry se bat toujours pour sa survie. L'entreprise doit toujours (...) développer une stratégie viable", a déclaré Brian Colello, analyste chez Morningstar. "Leurs produits semblent aller dans le bons sens et la nouvelle stratégie du groupe est pertinente, mais à ce stade, dans un marché très concurrentiel, les risques pesant sur la mise en oeuvre des intentions sont encore légion." Le Passport, un téléphone doté d'un grand écran carré et d'un clavier tactile, est lancé simultanément mercredi à Toronto, Londres et Dubaï. Dans la foulée, BlackBerry présentera vendredi les résultats du deuxième trimestre de son exercice fiscal puis, d'ici deux mois, il doit lancer le BlackBerry Classic, un appareil proche du Bold, son dernier véritable succès commercial. "Pour l'instant, BlackBerry a simplement besoin d'un téléphone qui soit un succès. Peu importe qu'il s'agisse du Passport, du Classic ou d'un autre mais l'entreprise a besoin d'un appareil qui lui permettre de relancer son activité de terminaux", a poursuivi Brian Colello. Depuis plusieurs années, le groupe a vu sa part de marché s'écrouler face à la concurrence de produits tels que l'iPhone d'Apple AAPL.O et des combinés utilisant le système d'exploitation mobile Android de Google GOOG.O . BlackBerry espère que le Classic et le lancement de son nouveau système de gestion de combinés mobiles, BlackBerry Enterprise Services 12 (BES 12) lui permettront de regagner un peu du terrain perdu. BES 12 doit notamment permettre aux entreprises et administrations clientes du groupe de gérer un parc mêlant des combinés BlackBerry et ceux d'autres fabricants fonctionnant sous Android, iOs ou Windows. "BES est le lancement de produit le plus important car il est nécessaire pour endiguer la baisse du chiffre d'affaires des services", a expliqué Daniel Chan, analyste de Scotiabank, dans une note publiée mardi. (Euan Rocha, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant