Black-out sur l'état de santé d'une Pussy Riot incarcérée

le
0
L'administration pénitentiaire russe a interdit toute visite à Nadejda Tolokonnikova, hospitalisée au septième jour de sa grève de la faim.

Depuis quatre jours, Piotr Verzilov est sans nouvelles de sa compagne, Nadejda Tolokonnikova, l'une des deux Pussy Riot emprisonnées pour avoir chanté une «prière punk» contre Vladimir Poutine dans la cathédrale du Christ Sauveur à Moscou. Condamnée à deux ans de prison, Nadia a entamé une grève de la faim, après avoir été menacée de mort pour avoir dénoncé les conditions de détention dans son camp de travail situé en Mordovie, à 600 km de Moscou. Au 7e jour de sa grève, Nadia (diminutif de Nadejda), a été hospitalisée, officiellement en raison de son état de santé. Elle serait sous perfusion et, selon Piotr, «son état est tellement mauvais qu'elle ne peut pas parler». Les autorités pénitentiaires ont refusé du même coup tout droit de visite et tout appel téléphonique à Nadia.

Dans une lettre transmise à la presse l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant