Bitcoin : mort «non naturelle» de la jeune dirigeante de First Media

le
0
Bitcoin : mort «non naturelle» de la jeune dirigeante de First Media
Bitcoin : mort «non naturelle» de la jeune dirigeante de First Media

Autumn Radtke, 28 ans, était la jeune dirigeante de la plateforme d'échange de bitcoins First Meta. Le 26 février, son corps sans vie a été retrouvé dans une tour résidentielle à Singapour, où elle résidait. Une mort qualifiée de «non naturelle» par la police, qui a cependant exclu ce jeudi l'hypothèse d'un meurtre.

Dans un communiqué, la police a indiqué avoir trouvé la jeune femme «gisant sur le sol». « Elle était morte et la police enquête sur cette mort non naturelle», a-t-elle continué, précisant que «l'enquête préliminaire montre qu'il n'y a rien de suspect». 

L'équipe de First Media sous le choc

Le décès d'Autumn Radtke avait été annoncé par le site internet de First Meta, sans donner les circonstances du décès. «L'équipe de First Meta est sous le choc et très triste d'apprendre la mort tragique de notre amie et directrice Autumn Radtke», indiquait ce communiqué.

L'hypothèse d'un suicide a été évoquée. Sur Facebook, un des derniers messages de la jeune femme renvoyait au lien d'un article d'une revue psychologique «Le prix psychologique de l'entrepreunariat», qui évoque le stress lié à la création d'une entreprise, accompagné de ce message : «Tout a un prix».

Les entreprises de Bitcoin dans la tourmente

Il faut dire que les temps sont durs pour les sociétés liées au bitcoin. Mardi, Flexcoin, une plateforme d'échange de bitcoins, annonçait avoir dû cesser ses activités après avoir été victime d'un piratage informatique qui l'a privée d'un demi-million de dollars d'actifs. 

Fin février, la plateforme MtGox, domiciliée au Japon, s'était elle placée sous la protection de la loi sur les faillites, évoquant la perte d'un demi-milliard de dollars en monnaie virtuelle qui pourrait lui avoir été volé. MtGox, l'une des plus anciennes et importantes bourses d'échange de bitcoin, avait cessé ses transactions depuis le 7 février, plongeant ses clients dans ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant