Bissonnet : les connexions à Internet de l'accusé passées à la loupe

le
0
Les résultats de l'examen du téléphone et de l'ordinateur de Jean-Michel Bissonnet ont été présentés par un expert devant la cour d'assises de l'Hérault.

Le téléphone portable de Jean-Michel Bissonnet, placé sous scellés depuis le printemps 2008, reprend vie dans les mains de l'expert. Celui-ci, qui en avait sondé les tréfonds à l'aide d'un logiciel spécial peu après l'assassinat de Bernadette Bissonnet, commis le 11 mars 2008, avait retrouvé trace du numéro de Meziane Belkacem qui avait déjà avoué être l'auteur des coups de feu. Question : M. Bissonnet ment-il quand il prétend, devant les gendarmes qui l'auditionnent à l'époque, avoir effacé ces coordonnées de son iPhone le matin-même du crime, pour un motif relativement peu convaincant ?

Jean-Christophe Slucky rallume l'appareil, entre le code dont se souvient son propriétaire. Le numéro de M. Belkacem n'y figure pas. La défense plastronne, car le mari de la victime n'a pas menti sur sa manipulation. Mais comme cette affaire ne ressemble à aucune autre, le bonheur des uns ne fait pas le malheur des autres: l'accusation se réjouit également car, à ses yeux,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant