Bissonnet : le scénario diabolique de l'accusé

le
0
En prison, il avait recruté deux acteurs qui devaient faire croire que le commanditaire était le vicomte.

Du fond de sa cellule, Jean-Michel Bissonnet écrivait la vie des autres. Romancier de son propre dossier, il créait un scénario alternatif à celui que l'accusation soutient ce jeudi devant les assises de l'Hérault. Le commanditaire de l'assassinat de sa femme, Bernadette, serait Amaury d'Harcourt assisté, dans l'exécution, par Meziane Belkacem.

Pour jouer cette pièce, l'auteur a besoin d'acteurs et il les recrute dans sa prison. Voici donc, à la barre, les interprètes de sa tragédie. On les appellera Lolo et Seb, alias «l'Escroc». L'argument: Seb surgit un mois avant le premier procès, celui-là même qui sera ajourné en octobre dernier.

Il affirme que «le Vieux» (le vicomte) l'a jadis approché pour qu'il supprime Bernadette Bissonnet. Du point de vue du casting, Seb a la tête de l'emploi. Très brun, visage taillé à la serpe, mal rasé, regard fuyant, il aurait également fait un parfait desperado dans Lucky Luke.

À l'oral, il est moins brillant: on ne saisit pa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant