Bisbilles dans la majorité sur la règle d'or

le
0
Députés et sénateurs ne réussissent pas à se mettre d'accord sur la réforme de la Constitution pour encadrer les déficits publics.

Les socialistes ne sont pas les seuls à bloquer la réforme de la Constitution dite de la «règle d'or», celle qui vise à améliorer la gestion des finances publiques. Les élus de la majorité n'arrivent pas à se mettre d'accord entre eux. Plus exactement, les sénateurs et les députés ont une vision différente d'un des points de la révision constitutionnelle. Or il faut que le texte soit voté en des termes identiques par l'Assemblée et le Sénat pour pouvoir ensuite être examiné par les députés et les sénateurs réunis ensemble en Congrès.

A priori, Nicolas Sarkozy aurait renoncé à convoquer ce Congrès, conscient de l'impossibilité d'y obtenir un vote favorable. La majorité en Congrès se joue au trois cinquièmes, un score impossible à atteindre à cause de l'opposition des socialistes. Néanmoins, ne pas réussir à s'accorder, en amont, sur un texte conforme entre l'Assemblée et le Sénat, ferait mauvais genre pour la majorité...

Le monopole fiscal di...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant