Birmanie-Un proche d'Aung San Suu Kyi se rapproche de la présidence

le
0
    NAYPYITAW, 11 mars (Reuters) - La chambre basse du Parlement 
birman a voté vendredi pour confirmer la candidature d'un proche 
d'Aung San Suu Kyi à la présidence du pays, ce qui rapproche un 
peu plus la lauréate du prix Nobel de la paix 1991, par personne 
interposée, de la fonction suprême. 
    Le vote en faveur de Htin Kyaw était acquis d'avance puisque 
la Ligue nationale pour la démocratie (LND), la formation d'Aung 
San Suu Kyi, détient une écrasante majorité à la chambre basse 
après sa victoire électorale de novembre dernier. 
    Htin Kyaw, qui dirige une association caritative fondée par 
la lauréate du prix Nobel de la paix 1991 et qui n'a adhéré 
qu'il y a deux mois à la LND, a obtenu 274 voix favorables sur 
les 317 exprimées.  
    La formation d'Aung San Suu Kyi a remporté près de 80% des 
sièges parlementaires lors des législatives du 8 novembre, mais 
la Constitution lui interdit de briguer la présidence parce que 
ses enfants ne sont pas de nationalité birmane. Elle a toutefois 
promis d'exercer le pouvoir grâce à un intermédiaire.  
    Le groupe de la Ligue à la chambre haute, où elle également 
majoritaire, a pour sa part désigné son candidat. Il s'agit 
d'Henry Vantriu, un membre de la minorité ethnique des Chins. 
    Le groupe parlementaire formé par l'armée doit également 
choisir un candidat. Le chef de l'Etat sera ensuite choisi parmi 
ces trois personnalités lors d'une session du Parlement réuni en 
Congrès le 15 mars et les deux autres deviendront 
vice-présidents. 
    Il appartiendra ensuite au président de former son 
gouvernement, qui succédera à l'équipe du président Thein Sein, 
dont le mandat s'achève le 1er avril. 
 
 (Hnin Yadana Zaw et Antoni Slodkowski, Benoît Van Overstraeten 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant