Birmanie-Rejet d'un projet d'amendement de la Constitution

le , mis à jour à 12:27
0

NAYPYITAW, Birmanie, 25 juin (Reuters) - Le Parlement birman a rejeté jeudi deux projets de révision de la Constitution qui auraient notamment modifié les règles empêchant Aung San Suu Kyi, la chef de file de la Ligue nationale pour la démocratie (NLD), d'être candidate à la présidence du pays. La Constitution de 2008, rédigée sous le contrôle de l'armée, interdit en effet à toute personne mariée à un étranger ou ayant des enfants de nationalité étrangère de briguer la fonction suprême. Or les deux enfants de la lauréate du prix Nobel de la paix sont citoyens britanniques, tout comme l'était son mari, aujourd'hui décédé. Au terme de trois jours de débats, le Parlement a également rejeté un amendement qui aurait ramené à 70% le seuil des voix nécessaires pour modifier la Constitution. Ce seuil est pour l'instant fixé à 75%, or l'armée détient un quart des sièges, donc un droit de veto de fait. (Hnin Yadana Zaw; Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant