Birmanie-Le premier président civil depuis 50 ans prête serment

le
0
    NAYPYITAW/RANGOUN, 30 mars (Reuters) - Le président Htin 
Kyaw, premier dirigeant birman à n'avoir aucun lien avec l'armée 
depuis plus d'un demi-siècle, a prêté serment mercredi devant le 
Parlement dominé par les élus de la Ligue nationale pour la 
démocratie (LND) de la lauréate du prix Nobel de la paix Aung 
San Suu Kyi. 
    La "dame de Rangoun", dont le parti a remporté une victoire 
écrasante lors des législatives de novembre, a confié à ce 
proche la charge de diriger le pays, étant elle-même tenue à 
l'écart de fonction suprême par la Constitution rédigée par 
l'ancienne junte militaire. 
    Lors d'un bref discours devant les députés, dont certains 
étaient émus jusqu'aux larmes, Htin Kyaw a répété que la LND 
souhaitait une modification de la loi fondamentale de 2008, qui 
a gravé dans le marbre les prérogatives de l'armée. 
    "Le nouveau gouvernement travaillera à la réconciliation 
nationale, à la paix à travers le pays, à une Constitution qui 
ouvrira la voie à la création d'une Union démocratique, et à 
l'amélioration du niveau de vie de notre peuple", a déclaré le 
nouveau chef de l'Etat, vêtu d'une veste orange, la couleur de 
la LND. 
    "Il est de notre devoir de travailler à la rédaction d'une 
Constitution qui convienne à notre pays et qui respecte aussi 
les règles démocratiques", a-t-il insisté. 
    Malgré sa large victoire, le parti d'Aung San Suu Kyi n'a 
pas les coudées franches pour façonner une nouvelle Birmanie, 
les militaires, qui la dirigeaient depuis en 1962, s'étant 
garanti le contrôle de trois ministères clés et d'un quart des 
sièges au Parlement, ce qui leur donne de facto un pouvoir de 
veto sur toute réforme constitutionnelle. 
    Les généraux semblent toutefois bien décidés à se mettre en 
retrait, ce qu'ils avaient refusé de faire après la précédente 
victoire électorale de la LND, en 1990, écrasant dans un bain de 
sang le soulèvement démocratique. 
    L'actuel chef de l'armée, Min Aung Hlaing, a symboliquement 
assisté à la cérémonie de prestation de serment, de même que des 
centaines de diplomates et de membres d'organisations non 
gouvernementales invités pour l'occasion. 
     
 
 (Hnin Yadana Zaw et Aung Hla Tun; Tangi Salaün pour le service 
français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant