Birmanie-Le Premier ministre chinois ne rencontrera pas Suu Kyi

le
0

PEKIN, 6 novembre (Reuters) - Le Premier ministre chinois Li Keqiang, attendu la semaine prochaine en Birmanie pour une visite officielle et un sommet des pays d'Asie de l'est, ne rencontrera pas Aung San Suu Kyi, chef de file de l'opposition, mais annoncera le déblocage de nouvelles aides et une série d'accords, a fait savoir le gouvernement. Pékin entretient d'étroites relations avec la Birmanie, qui dépendait en grande partie de son aide économique et de son soutien diplomatique avant d'entamer il y a quatre ans de vastes réformes politiques qui ont entraîné la levée des sanctions occidentales. Depuis, la Chine observe attentivement l'évolution de son voisin du sud, qui cherche à s'attirer les bonnes grâces des Etats-Unis, et se dit prête à dialoguer avec la lauréate du prix Nobel de la paix 1991. Selon La Ligue nationale pour la démocratie (LND), à laquelle elle appartient, Aung San Suu Kyi doit s'y rendre le mois prochain. "La visite du Premier ministre Li Keqiang au Myanmar est très courte. Elle donnera lieu essentiellement à des arrangements bilatéraux avec le président Thein Sein. Une autre rencontre aura lieu avec le président du Parlement. Aucun autre entretien n'est prévu", a déclaré Liu Zhenmin, vice-ministre des Affaires étrangères, lors d'un point de presse. "En ce qui concerne l'annonce de la visite en Chine d'Aung San Suu Kyi, nous n'en avons pas eu confirmation. Nous avons seulement pris connaissance des informations venant du Myanmar. J'ignore ce que seront les prochains arrangements", a-t-il ajouté. (Ben Blanchard, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant