Birmanie-Le chef du Parlement demande aux battus d'être fair play

le
0

RANGOUN, 16 novembre (Reuters) - Le président du parlement birman, Shwe Mann, a demandé lundi au parti au pouvoir d'accepter le verdict des urnes qui l'a balayé la semaine dernière et de se montrer juste au cours des derniers débats de la législature qui détermineront le budget dont héritera l'année prochaine la nouvelle majorité emmenée par l'opposante et prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi. Les derniers résultats du scrutin accordent 255 sièges à la Ligue nationale pour la Démocratie (LND), le parti d'Aung San Suu Kyi sur les 440 que compte la chambre basse du Parlement, contre 29 pour le Parti de l'union solidaire et du développement (USDP), formation au pouvoir créée par la junte et dirigée par des militaires à la retraite. Cent-dix sièges ont été réservés aux militaires et 37 remportés par des formations politiques diverses. Aung San Suu Kyi a rencontré Shwe Mann dimanche et lui a demandé son appui pour assurer une transition démocratique en douceur. ID:nL8N13A0FA "La plupart des anciens parlementaires, y compris moi, ont perdu et n'ont aucune raison de revenir", a-t-il déclaré en ouvrant la séance. "Même si nous ne revenons pas, nous devons faire de notre mieux pour assumer nos responsabilités de parlementaires, dans l'honnêteté et la fidélité", a-t-il dit. "Puisque nous en avons toujours la possibilité, faisons de notre mieux pour le peuple". (Hnin Yadana Zaw et Antoni Slodkowski,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant