Birmanie : la junte militaire a été dissoute

le
0
Le chef de la junte se retire de la vie publique mais l'armée reste présente en coulisse.

C'est repu et sûr de lui que le généralissime Than Shwe tire sa révérence. L'homme qui tyrannise la Birmanie depuis 1992 se retire de la vie publique. La junte militaire qu'il dirigeait a été dissoute mercredi. Ses pouvoirs ont été transférés à un nouveau président, Thein Sein. Et il n'est plus commandant en chef des armées.

Voilà donc claironnée la «nouvelle ère de démocratie disciplinée». Les panneaux géants installés aux carrefours où le Conseil d'État pour la paix et le développement rappelait que «ceux qui tentent de détruire l'armée sont des traîtres» et qu'il fallait «écraser les éléments destructeurs» ont d'ailleurs disparu. Partout, SPDC, l'acronyme de la junte a été gommé. Le drapeau national a changé. Et le pays est devenu la «République de l'Union du Myanmar».

Mais comment imaginer que l'armée qui domine l'ensemble des institutions, de l'économie et de la société birmanes lâche prise et entame des réformes démocratiques? «

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant