Birmanie : Juppé pour une levée progressive des sanctions

le
0
Le ministre des Affaires étrangères veut croire en la détermination du président Thein Sein à poursuivre les réformes.

Des «changements très profonds» sont intervenus en Birmanie, qui justifient un «signe d'encouragement», notamment la levée «étape par étape» des sanctions internationales qui pèsent sur ce pays. Tel est le message porté hier par Alain Juppé aux principaux dirigeants birmans qu'il a rencontrés à Naypyidaw, la nouvelle capitale de l'«Union de Myanmar», située à 320 kilomètres au nord de Rangoun. Le chef de la diplomatie française a notamment rencontré les présidents des deux chambres ainsi que le chef de l'État, Thein Sein, un ex-général qui a jeté les bases d'un processus d'ouverture inédit, après cinq décennies de régime militaire. «Il y a une totale convergence de vues entre ces autorités sur la poursuite de la libéralisation et de la démocratisation», a indiqué Alain Juppé.

Depuis le printemps dernier, plusieurs lois ont été votées sur le droit de grève, de manifestation et d'association. Certes, les décrets d'application restent à pren

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant