Birmanie-86 tués dans les récents heurts avec les Rohingyas

le
0
    RANGOON, 15 novembre (Reuters) - Les récents heurts entre 
les forces de sécurité birmanes et ceux que le gouvernement 
présente comme des islamistes de l'ethnie Rohingya ont fait 86 
morts en Arakan, Etat du nord-ouest du pays en proie à des 
troubles, selon un décompte fourni mardi par l'armée. 
    Ce bilan de 69 Rohingyas et 17 membres des forces de 
sécurité tués (dix policiers et sept militaires) a été annoncé 
dans le journal Global New Light, propriété de l'Etat. Il est 
nettement supérieur aux chiffres donnés d'autres médias 
officiels. 
    Cette série d'escarmouches et d'attaques sur les six 
derniers jours (mardi non compris) s'est en outre traduite par 
l'arrestation de 234 personnes, précise le service de presse de 
l'armée. 
    Cette annonce porte à 102 le nombre d'assaillants rohingyas 
décédés depuis le 9 octobre et à 32 le nombre de tués dans le 
camp des forces de l'ordre, selon les calculs de Reuters 
effectués à partir des bilans parus dans la presse publique. 
    Les musulmans rohingyas, au nombre de 1,1 million en 
Birmanie, sont majoritaires dans l'Etat d'Arakan mais n'ont pas 
la citoyenneté birmane. Les bouddhistes, majoritaires dans le 
pays, les considèrent comme des migrants illégaux venus du 
Bangladesh. 
 
 (Antoni Slodkowski; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant