BioTfuel, un projet de biocarburants à base de déchets végétaux

le
0
(Commodesk) Le projet français BioTfuel, pour la recherche et développement de biocarburants de deuxième génération, a été détaillé la semaine dernière par les industriels et instituts de recherche partenaires. L'objectif est de produire du gazole et du kérosène à partir de biomasse lignocellulosique, c'est-à-dire par exemple de paille, de résidus forestiers? Ce projet, doté d'un budget de 112,7 millions d'euros (dont 33,2 millions de financements publics), associe Sofiprotéol, Total, l'IFP Energies nouvelles, le Commissariat à l'énergie atomique (CEA), Axens et ThyssenKrupp. Les différentes techniques développées seront testées sur deux pilotes de démonstration : l'un sur le site Sofiprotéol de Venette, en Picardie, pour la partie prétraitement de la biomasse ; l'autre, pour les étapes suivantes (gazéification, purification et synthèse), sur le site Total de la raffinerie des Flandres, près de Dunkerque, qui avait cessé son activité fin 2009. Le groupe s'était engagé à y maintenir une activité en procédant à une reconversion du site. L'objectif est de parvenir à une production à l'échelle industrielle à l'horizon 2020. La production de carburants à partir de déchets végétaux fait partie des voies promues par les pouvoirs publics pour se substituer aux biocarburants de première génération, accusés d'entrer en concurrence avec les cultures alimentaires.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant