BioMérieux : L'Europe s'enlise et les émergents tombent en panne

le
0
Conserver
« La publication a montré une fragilisation de la situation en Europe (53% du CA dont 46% en Europe de l'Ouest) liée au recul des ventes en France (-8%) et en Europe du Sud (-7%). Pour l'hexagone la consolidation des laboratoires pèse toujours sur les investissements et notamment sur la gamme Vidas qui ne correspond plus aux capacités croissantes des nouveaux laboratoires. Au niveau de l'Europe du Sud, le management fait état de difficultés toujours croissantes liées à l'économie. Du côté des pays émergents, la mauvaise surprise provient du ralentissement des ventes en Chine (+8%) devenue la troisième "business unit" du groupe. Le management demeure malgré tout confiant compte tenu de la tendance de fond sur ce marché où le besoin d'équipements médicaux est très important. Rappelons que le gouvernement chinois s'est engagé à construire 10 000 hôpitaux d'ici 2020, ce qui implique autant de laboratoires d'analyse clinique. Au niveau de l'Amérique du Nord (23% du CA) la progression des ventes ressort à +3% ce qui indique un changement de tendance après trois trimestres de décroissance. Le management table sur un redressement plus marqué dans les trimestres à venir. Au final, ces éléments ne remettent pas en question la guidance annuelle des ventes qui comprend une croissance organique comprise entre +3 et +5%. A noter que le management a déjà eu affaire à ce genre de situation de "trou d'air" (sales warning de novembre 2011) et a su démontrer sa capacité à maintenir le cap. A ce stade nous maintenons nos prévisions en ligne avec celles du management. Nous maintenons notre recommandation Conserver. »
Arnaud Guérin
Portzamparc


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant