Biocorp : des promesses... et des contrats en poche

le
0
Jacques Gardette, président et fondateur de Biocorp. (© Biocorp)
Jacques Gardette, président et fondateur de Biocorp. (© Biocorp)

C’est le défilé des introductions en bourse dans le secteur santé. Après Abivax et Amplitude. Avant Cellnovo et Biophytis, voici Biocorp.

Bloc "A lire aussi"

Cette société auvergnate veut lever 8 millions d’euros, pour développer ses datas pen. Une gamme de stylos injecteur, qui collectent des données pour le patient et les transmettent à son smartphone. Ce sont des objets connectés. Cette appellation sert un peu de formule magique pour des sociétés en quête d’investisseurs. Mais leur réalité économique n’est pas toujours facile à appréhender.

L'interview de Jacques Gardette, président fondateur de Biocorp

Dans le cas de Biocorp, inutile de chercher à valoriser le virtuel. La société a déjà une activité solide dans le dispositif médical. Et des gros clients dans l’industrie pharmaceutique. Du concret.

De plus, Biocorp a signé deux contrats en début d’année. Ils suffiront à multiplier le chiffre d’affaires par dix d’ici trois ans. Au prix proposé, ces activités historiques sont valorisées sans excès. Les objets connectés sont donc en bonus.

Vous avez jusqu’au 6 juillet pour souscrire.

Le site de Biocorp

Source

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant