Bilan provisoire très contrasté des IPO en Europe en 2014

le
0
Ludovic Péron
Ludovic Péron

(lerevenu.com) - Au premier semestre, il y a bel et bien eu un raz-de-marée des introductions sur les marchés boursiers européens. Mergermarket, l'observatoire des opérations financières, a comptabilisé 134 admissions à une cote, soit le double de toute l'année dernière. Au total, les entreprises nouvellement cotées ont levé 29,4 milliards d'euros de fonds propres, soit le triple du montant du premier semestre 2013. Les fonds de capital-investissement demeurent le principal fournisseur d'IPO (Initial Public Offerings), puisqu'ils ont été à l'origine de 48,5% de ces opérations. Mergermarket note toutefois que cette forte augmentation du nombre d'introductions et du montant des capitaux levés ne s'est pas fait sans fausses notes. 

Nombre de sociétés nouvellement cotées, en effet, n'ont pas encore retrouvé leur prix d'introduction. Un certain nombre d'opérations ont même été annulées avant terme. C'est le cas des entreprises italiennes Rottapharm et Sisal, plus récents échecs, après ceux de Fat Face, Wizz Air et Shelf Drilling. Après avoir ajourné leur entrée en Bourse, faute d'avoir convaincu le marché de leur valorisation, certaines sociétés veulent refaire une tentative, comme Matomy Media ou Mota Engil Africa. 

Les IPO au parcours boursier décevant ont été nombreuses, en France, particulièrement. Ce n'est pas faute d'investisseurs, ni même de capitaux à investir : « Vu l'abondance des introductions en Bourse, les

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant