Bilan contrasté des introductions en Bourse dans le monde en 2015

le
0
Yves Perrier Directeur Général d'Amundi lors de l'introduction de la société en bourse. (© K. Tribouillard -AFP)
Yves Perrier Directeur Général d'Amundi lors de l'introduction de la société en bourse. (© K. Tribouillard -AFP)

Elle n’aura certes pas égalé l’exceptionnel millésime 2014. Malgré cela, 2015 aura été une belle saison pour les introductions en Bourse, dans le monde. Dans leur rapport «Global IPO Trends», les analystes d’EY (Ernst and Young), le cabinet d’audit et de conseil, tirent un premier bilan de l’activité sur les marchés boursiers primaires – ceux des premières cotations.

Les quelque 1.218 entreprises nouvellement cotées ont levé 195 milliards de dollars, dans le cadre de leur introduction, cette année, sur les cinq continents. C’est 25% de moins que l’an passé – une année marquée par un grand nombre d’opérations, dont l’entrée en Bourse du groupe chinois Alibaba, qui a alors collecté 25 milliards de dollars. Mais 2015 se situe favorablement par rapport au chiffre médian des dix dernières années, qui ressort à 176 milliards.

L’année qui s’achève fut pourtant agitée. Entre mi-août à fin septembre, les marchés sont entrés dans une zone de fortes turbulences. Or, si le «calme» boursier est propice aux introductions, la volatilité tend à faire fuir les investisseurs. Annulations et reports d’introductions ont fortement augmenté durant cette période. Entre juin et juillet, la dégringolade des indices boursiers en Chine a conduit les autorités locales à interdire les introductions sur les Bourses continentales. Une mesure à la fois extrême et très interventionniste

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant